Cet article date de plus de dix ans.

Tepco veut rejeter l'eau radioactive de Fukushima dans l'océan

Faute de place, la compagnie Tepco, qui gère Fukushima, propose à l'Etat japonais de pomper et rejeter l'eau accumulée dans ses sous-sols dans l'océan Pacifique. Les pêcheurs de la région craignent une contamination environnementale.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

Des dizaines de milliers de
tonnes d'eau s'accumulent dans les sous-sols de Fukushima. La compagnie
gérante, Tepco, ne peut plus les stocker. Elle propose à l'Etat japonais de les
mélanger et de les rejeter dans l'océan Pacifique, ce qui entraînerait une
contamination environnementale selon les pêcheurs de la région.

Depuis la catastrophe de
Fukushima, en mars 2011
, Tepco
doit gérer une augmentation de 400 tonnes d'eau,
à différents stades de radioactivité, par jour. Il ne faut que deux jours et
demi pour remplir un réservoir et la compagnie n'en a plus beaucoup de disponible.
Elle a donc proposé un plan aux organismes de pêche de la région : récupérer
en amont et rejeter en mer l'eau qu'elle stocke et qui ne contient, selon elle,
que très peu d'éléments radioactifs.

Mélanger avec l'eau de pluie 

Tepco a imaginé un dispositif pour pomper l'eau de
pluie et d'autres origines naturelles en sous-sol. Avant d'être versée dans l'océan, cette eau serait mélangée à l'eau
radioactive des systèmes de refroidissement de la centrale de Fukushima. Consultée sur ce projet, la
fédération de pêcheurs a décidé d'attendre le mois prochain pour donner son avis.
"Nous
avons besoin d'entendre à nouveau des explications de Tepco et de l'Etat avant
de nous concerter et d'émettre un nouveau jugement
".

La solution des
stockages terrestres, tels que des bassins creusés dans le sol, a été
abandonnée. Les matériaux utilisés jusqu'à présent pour couvrir le fond ne
garantissaient pas une étanchéité parfaite. En avril dernier, une fuite d'eau hautement contaminée avait été reportée par Tepco. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.