Sri Lanka : le feu sur le porte-conteneurs en perdition est éteint, après 13 jours d'incendie

Il s'agit de "la plus grave pollution qu'ait jamais connue le pays", selon l'Autorité de protection de l'environnement marin du Sri Lanka.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'incendie à bord du "MV X-Press Pearl" en cours d'extinction au large de Colombo, au Sri Lanka, le 28 mai 2021. (PUSHPA KUMARA / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le feu est enfin éteint. L'incendie à bord d'un cargo en perdition qui faisait rage depuis 13 jours au large du Sri Lanka a pris fin, mardi 1er juin, grâce à une opération internationale, a annnoncé la marine du pays. Des experts de la société danoise de sauvetage en mer Smit sont montés à bord du MV X-Press Pearl et ont par ailleurs fait état d'un niveau d'eau élevé dans la salle des machines, selon le porte-parole de la marine sri-lankaise, Indika de Silva.

Une enquête a été ouverte dimanche après une plainte de l'Autorité de protection de l'environnement marin du Sri Lanka (Mepa) pour déterminer les causes de l'incendie, qui s'est déclaré le 20 mai à bord du navire, ainsi que les dommages colossaux entraînés pour l'environnement.

Immatriculé à Singapour, le bateau transportait notamment 25 tonnes d'acide nitrique, de matières plastiques, de soude caustique, de lubrifiants et autres produits chimiques. Selon la Mepa, le capitaine du navire avait remarqué une fuite d'acide nitrique dès le 11 mai, bien avant qu'il ne pénètre dans les eaux sri-lankaises. Sa présidente, Dharshani Lahandapura, a indiqué que les dommages écologiques étaient encore en cours d'évaluation, mais qu'il s'agissait vraisemblablement de "la plus grave pollution qu'ait jamais connue le pays".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.