Sanctuaire marin en Antarctique : une bonne nouvelle, à condition qu'il y ait "des moyens de surveillance"

Charlotte Nithart, porte-parole de l'association Robin des Bois, a réagi sur franceinfo à l'annonce de la création du plus grand sanctuaire marin au monde en bordure de l'Antarctique.

Expédition coréenne en mer de Ross en 2012
Expédition coréenne en mer de Ross en 2012 (YONHAP / YONHAP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les 25 membres de la Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l’Antarctique (CCAMLR) vont créer le plus grand sanctuaire marin au monde. Cette zone protégée en mer de Ross, située en bordure de l'Antarctique, s'étendra sur une superficie de plus de 1,55 million de kilomètres carrés.

"C'est une bonne nouvelle, mais il faut surveiller de très près les moyens d'implication de cette protection, a réagi sur franceinfo Charlotte Nithart, porte-parole de l'association Robin des Bois. On espère que cela va contribuer à la protection de l'Antarctique."

Le dernier océan non pollué au monde

La mer de Ross, appelée "le dernier océan", est considérée comme le dernier écosystème marin intact de la planète, c'est-à-dire non touché par la pollution, la surpêche ou les espèces invasives. "Depuis dix ans, dans cette mer de Ross, il y avait une interdiction de pêche sur 60% de cette zone. Donc c'est un pas supplémentaire en avant. C'est une bonne nouvelle, mais il faut surveiller de très près les moyens d'implication de cette protection."

Il faut qu'il y ait des moyens de surveillance contre la pêche illicite.Charlotte Nithart, de l'association Robin des Bois

Beaucoup d'espèces peuplent la mer de Ross. "En premier lieu, le krill. Si cette convention a été créée c'est au départ pour protéger le krill, ces petites crevettes qui sont pêchées par une pêche industrielle mondiale, pour faire de la farine de poisson."

Charlotte Nithart, porte-parole de l'association Robin des Bois : "Il faut qu'il y ait des moyens de surveillance contre la pêche illicite"
--'--
--'--