Cet article date de plus de dix ans.

Près d'un Français sur quatre (72%) n'est pas prêt à accepter une augmentation de ses factures pour sortir du nucléaire

C'est ce qu'affirme d'une étude OpinionWay réalisée pour le cabinet Sia Conseil et publiée mercredi.A la question "Seriez-vous prêt à accepter une augmentation du prix de l'électricité pour que la France arrête de produire de l'électricité à partir de centrales nucléaires?", 72% des personnes interrogées répondent non et seulement 27% oui.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le premier passage de la loi Nome à l'Assemblée nationale est prévu du 8 au 15 juin. (AFP - Jean-Christophe Verhaegen)

C'est ce qu'affirme d'une étude OpinionWay réalisée pour le cabinet Sia Conseil et publiée mercredi.

A la question "Seriez-vous prêt à accepter une augmentation du prix de l'électricité pour que la France arrête de produire de l'électricité à partir de centrales nucléaires?", 72% des personnes interrogées répondent non et seulement 27% oui.

Cette opposition est d'autant plus forte pour les personnes de "proximité partisane" de droite (84%) que de gauche (62%) alors que les sympathisants d'Europe Ecologie sont prêts à payer plus pour 56% d'entre eux.

Pourtant les Français sont majoritairement favorables (57% dont 20% de tout à fait favorables) à ce que "la France arrête de produire de l'électricité à partir de centrales nucléaires".

L'enquête a été réalisée les 30 et 31 mars auprès d'un échantillon de 1.035 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogé en ligne sur système Cawl (Computer assisted web interview).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.