Glyphosate : le gouvernement en désaccord sur la sortie

Combien d’années avant de voir disparaître le glyphosate ? La Commission européenne se prononcera mercredi 25 octobre sur le renouvellement de l’autorisation de cet herbicide. La France s’y opposera, mais il reste à établir un calendrier de sortie. Le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert table sur sept ans. Nicolas Hulot, lui, plaide pour trois ans.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

1,3 million de signatures remises par Greenpeace à la Commission européenne pour interdire le glyphosate. À Bruxelles, mercredi 25 octobre, les 28 décideront ou non d’autoriser pour 10 ans l’herbicide le plus utilisé au monde. Un produit classé cancérogène probable par l’OMS. En France aussi, la pression monte. Dimanche, 54 députés de la majorité ont signé une tribune dans le journal Le Monde ; ils demandent l’interdiction du produit le plus vite possible.

Un sujet qui fâche

Une forme de pression amicale sur Nicolas Hulot. Car au gouvernement c’est lui qui pousse à sortir du glyphosate dans les trois ans, contre l’avis du ministre de l’Agriculture Stéphane Travert qui veut le maintenir au moins cinq ans. Un sujet qui fâche. En France, deux tiers des agriculteurs utilisent du glyphosate ; 8000 tonnes par an. Pour sortir de l’impasse, le gouvernement pourrait éventuellement accepter à Bruxelles une sortie du glyphosate d’ici 4 ans et demi, c’est-à-dire pour la fin du quinquennat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un agriculteur arrose son champ de pesticides à Bailleul (Nord), le 15 juin 2015.
Un agriculteur arrose son champ de pesticides à Bailleul (Nord), le 15 juin 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)