Glyphosate : la France peut-elle interdire l'herbicide ?

Au nom du consensus, la France est prête à accepter un renouvellement de l'autorisation de la substance pour quatre ans, mais finalement si elle le souhaitait, pourrait-elle interdire le glyphosate dès demain ?

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Contrairement à ce qu'affirment certains politique, tout ne se décide pas à Bruxelles (Belgique). "Un État peut toujours adopter une réglementation plus stricte. D'ailleurs, pour le glyphosate c'est déjà le cas. Son utilisation est déjà interdite en France pour les collectivités locales depuis janvier dernier. Juridiquement, c'est donc possible", explique David Boéri sur le plateau de France 3.

Cela condamnerait nos agriculteurs

Reste qu'économiquement, c'est nettement moins évident. "Une interdiction du glyphosate seulement française condamnerait la plupart de nos agriculteurs. Ils se retrouveraient face à des concurrents européens devenus plus compétitifs. En plus, ça ne protégerait même pas les consommateurs, car le glyphosate se retrouverait dans les produits venus des pays voisins comme l'Allemagne ou l'Europe. La décision doit donc nécessairement être européenne", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants antiglyphosate à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 23 mai 2017.
Des manifestants antiglyphosate à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 23 mai 2017. (GERARD BOTTINO / CITIZENSIDE / AFP)