Environnement : le droit protège désormais les jardins publics

Il est désormais interdit d'utiliser, dans les jardins publics, des pesticides et autres produits phytosanitaires.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour désherber, ils travaillent au chalumeau ou à la binette. C'est devenu une habitude : depuis dix ans, à Rennes (Ille-et-Vilaine), les pulvérisations de pesticides, c'est terminé. Et pour les premiers concernés, c'est un soulagement. "On savait que c'étaient des produits dangereux", admet Jean-Luc Vilboux, agent des espaces verts de Rennes. En fait, la ville a anticipé la loi.

Les herbes folles regagnent du terrain

Depuis le 1er janvier, il est interdit d'utiliser des produits phytosanitaires. Et pour cela, il faut changer d'approche. "On vit avec la nature. On la gère, mais on la maîtrise", explique Thierry Ruaudel, agent des espaces verts. Moins de pesticides, c'est plus de travail pour les agents. Alors pour limiter les interventions, la ville laisse les herbes folles pousser dans certaines zones, comme dans ce lotissement. Ici, ce sont les piétons qui jouent le rôle de jardiniers naturels. Une stratégie qui n'est pas acceptée par tout le monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'isolement touche cinq millions de personnes en France, selon une étude du Credoc. Photo d\'illustration. 
L'isolement touche cinq millions de personnes en France, selon une étude du Credoc. Photo d'illustration.  (MICHËLE CONSTANTINI / MAXPPP)