Cet article date de plus d'un an.

Municipales à Rouen : l'écologie au cœur des préoccupations, quatre mois après l'incendie de l'usine Lubrizol

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Municipales à Rouen : l'écologie au cœur des préoccupations, quatre mois après l'incendie de l'usine Lubrizol
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le scrutin des élections municipales approche. L'environnement s'impose comme la deuxième priorité des Français. S'il y a bien une ville où cela se vérifie, c'est à Rouen (Seine-Maritime). L'incendie de l'usine Lubrizol est dans toutes les têtes.

Rouen (Seine-Maritime) semble avoir retrouvé sa sérénité, quatre mois après l'incendie de l'usine chimique Lubrizol. Aujourd'hui, il n'y a plus aucune trace en apparence, mais les esprits restent marqués. Et si les écologistes s'emparaient de la mairie socialiste ? Depuis quelques semaines, tous les voyants sont au vert. Leur local ne désemplit pas.

Le PS tient le pouvoir depuis 12 ans

Tous les sondages leur sont favorables. Pour Jean-Michel Bérégovoy, neveu de l'ancien Premier ministre, l'heure des écologistes a sonné. Rouen doit contraindre ses 13 sites Seveso à l'exemplarité. "Ces entreprises sont dangereuses. Il faut qu'elles s'adaptent à la ville et pas l'inverse. Si ce n'est pas le cas, il faut avoir le courage de les fermer", explique-t-il. Mais, au pouvoir depuis 12 ans, les socialistes ne sont pas prêts à jouer les seconds rôles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.