Mimosa : l'or de la Côte d'Azur

La saison du mimosa bat son plein, et sur la Côte d'Azur, des milliers d'arbres se parent de jaune. Reportage chez un producteur à Tanneron, dans le Var. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Au creux d'un vallon cousu d'or, une poignée d'ouvriers s'affairent à la récolte. Au milieu de ces arbres à la robe éclatante, Fabien Reynaud veille à ce que son mimosa apparaisse sous son meilleur jour. "Il est fleuri, et il y a encore quelques grains qui ne sont pas éclos, ça, c'est signe qu'il est encore frais", explique le producteur. "S'il est trop fleuri, il risque de faner rapidement. Alors que quand il est comme ça, il va finir de se déclore chez le client", ajoute-t-il. Car le mimosa n'attend pas : aussitôt fleuri, le voilà cueilli, ramassé. 

Un arbre importé d'Australie au XVIIIe siècle 

Pour Fabien Reynaud, tout se joue en quelques semaines. "La récolte du mimosa doit se faire dans les trois mois, et comme c'est une fleur qui pousse en plein air, on est contraints par le climat, et c'est quelque chose qu'on ne peut pas maîtriser", témoigne-t-il. Une récolte à la main, répétée depuis près d'un siècle sur ce massif du Tanneron (Var). Des années cinquante à aujourd'hui, l'admiration reste la même devant ces fameux pompons d'or. Cet arbre importé d'Australie au XVIIIe siècle "n'a pas pris conscience qu'il avait voyagé, donc il fleurit chez nous l'hiver. Parce que si c'est l'hiver chez nous, ça veut dire que là-bas c'est l'été", comme l'explique Marjorie Ughetto, guide naturaliste. L'arbre a gardé son cycle annuel. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le mimosa est chez lui sur la Côte d\'Azur et sur le littoral atlantique.
Le mimosa est chez lui sur la Côte d'Azur et sur le littoral atlantique. (THANG TAT NGUYEN / MOMENT RF / GETTY IMAGES)