"Méga-bassines" de Sainte-Soline : le procès des organisateurs suspendu jusqu'au 28 novembre

En raison de la longueur des débats, le tribunal de Niort a pris la décision de mettre en pause l'audience pendant deux mois et demi.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le porte-parole du collectif Bassines non merci, Julien Le Guet, entouré d'autres militants au tribunal de Niort (Deux-Sèvres), le 8 septembre 2023. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Les prévenus de Sainte-Soline devront encore attendre. Le tribunal de Niort, qui jugeait vendredi 8 septembre en correctionnelle neuf syndicalistes et militants écologistes pour avoir organisé des rassemblements contre les "méga-bassines" à Sainte-Soline (Deux-Sèvres), a décidé de suspendre l'audience jusqu'au 28 novembre à 9 heures, en raison de la longueur des débats.

C'est après plus de huit heures d'échanges dans une petite salle surchauffée et sans climatisation, que le président du tribunal, Eric Duraffour, a annoncé l'ajournement de l'audience jusqu'à l'automne. Le procureur, Julien Wattebled, a donné son aval pour "la sérénité des débats", déclarant ne pas pouvoir "convenir que les avocats de la défense plaident à minuit". Les neuf prévenus ont quitté la salle d'audience pour se diriger vers les grilles du palais de justice, où les attendaient des militants venus les soutenir avec des flambeaux.

Des peines de prison et de lourdes amendes encourues

Cinq des neuf prévenus, Benoît Feuillu et Basile Dutertre, militants des Soulèvements de la Terre, Benoît Jaunet et Nicolas Girod, représentants de la Confédération paysanne, ainsi que Julien Le Guet, porte-parole du collectif Bassines non merci, comparaissaient pour la manifestation du 25 mars, qui avait été marquée par de violents affrontements avec les forces de l'ordre.

Trois d'entre eux doivent aussi répondre de la manifestation du 29 octobre dernier, ainsi que deux syndicalistes CGT et Solidaires dans les Deux-Sèvres, David Bodin et Hervé Auguin. Tous encourent six mois d'emprisonnement et 7 500 euros d'amende.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Méga-bassine de Sainte-Soline

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.