Martinique : bénévoles et scientifiques protègent les tortues lors de la ponte des œufs

La période de ponte des tortues a débuté en Martinique. Les scientifiques et les bénévoles protègent les plages pour assurer le renouvellement des espèces.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Il y a une trace. On voit bien la trace de montée et de descente de la tortue", explique Alice Bonanno, chargée de mission au plan national tortues marines. Cette nuit, une tortue imbriquée a traîné sur une plage martiniquaise sa lourde carapace, jusqu'à une lisière de mangrove pour y pondre des œufs. Deux membres du réseau tortues marines. Leur mission ? Protéger les lieux favoris de ponte.

Des tortues extrêmement fragiles

La période de ponte a commencé au mois de mars et dure jusqu'à octobre. 6 mois sous haute surveillance, car la Martinique compte trois espèces de tortues marines. Des espèces en voie d'extinction, d'où la nécessité de protéger les nids puis les petites tortues. Elles sont extrêmement fragiles. Sur 1 000 naissances, une tortue seulement arrivera à maturité sexuelle et pourra se reproduire à son tour.

Le JT
Les autres sujets du JT
Et voilà ! C\'est la mise à l\'eau et le début d\'une nouvelle vie pour les bébés tortues. La tâche va être rude : en moyenne, seule une tortue marine sur 1 000, atteint l\'âge adulte.
Et voilà ! C'est la mise à l'eau et le début d'une nouvelle vie pour les bébés tortues. La tâche va être rude : en moyenne, seule une tortue marine sur 1 000, atteint l'âge adulte. (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)