Cet article date de plus d'onze ans.

Les Etats-Unis vont reprendre les vols sanitaires évacuant vers des hôpitaux américains les Haïtiens gravement blessés

"Les vols sont prévus pour reprendre dans les prochaines 12 heures", a déclaré dimanche le porte-parole de la Maison Blanche.Samedi soir, un membre du Pentagone avait expliqué que "apparemment, certains Etats (américains) refusaient d'accepter l'arrivée sur leur sol de patients haïtiens pour des soins post-opératoires".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Un enfant gravement blessé dans le séisme en Haïti. (France 2)

"Les vols sont prévus pour reprendre dans les prochaines 12 heures", a déclaré dimanche le porte-parole de la Maison Blanche.

Samedi soir, un membre du Pentagone avait expliqué que "apparemment, certains Etats (américains) refusaient d'accepter l'arrivée sur leur sol de patients haïtiens pour des soins post-opératoires".

Les vols pour évacuer les blessés de la colonne vertébrale, les grands brûlés et d'autres avaient alors été suspendus mercredi après que le gouverneur de Floride, Charlie Crist, eut demandé officiellement au gouvernement fédéral de prendre en charge une partie des coûts.

Depuis, les négociations ont avancé. "Nous oeuvrons à accroître la coopération avec nos partenaires internationaux, les ONG et les Etats pour étendre l'accès à des installations supplémentaires" pour traiter les patients haïtiens gravement atteints, a expliqué le porte-parole Tommy Vietor.

"Nous avons déterminé que nous pouvions reprendre ces vols indispensables", une fois confirmé qu'il y avait des centres médicaux supplémentaires disponibles à la fois aux Etats-Unis et à l'étranger". "Les patients sont en cours d'identification pour leur transfert, les médecins s'assurent qu'ils peuvent prendre l'avion sans danger, et nous sommes en train de préparer un dispositif de soins pédiatriques à bord des avions là où c'est requis" a-t-il ajouté.

Des raisons financières
Cette suspension, pour des raisons financières, a donné lieu samedi à une polémique entre les autorités de Floride. Le ministère de la Santé de l'Etat a indiqué dans un communiqué que 526 Haïtiens avaient été soignés dans les hôpitaux de Floride depuis le séisme.

Le gouverneur n'a pas précisé le coût pour son Etat des soins des Haïtiens, mais le nombre des blessés et la complexité des soins requis pourraient induire un coût de plusieurs millions de dollars, selon le New York Times. D'autres Etats américains ont emboîté le pas à la Floride. Les avions qui devaient y emmener des blessés ne s'y posent plus non plus, ajoutait le quotidien.

Pour justifier la suspension des vols, l'armée américaine avait elle expliqué qu'elle ne savait plus où acheminer les blessés. La Maison blanche a nié toute décision politique. "Cette situation s'est présentée parce que nous commençons à manquer de lits", avait indiqué un porte-parole de la présidence dans un communiqué, ajoutant que les agences gouvernementales travaillaient à une solution, en cherchant notamment à accroître les capacités médicales en Haïti même.

Plusieurs milliers de victimes sont soignées à bord du navire hôpital Comfort, qui mouille devant Haïti, mais certains cas requièrent des soins qui ne sont pas prodigués à bord.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.