Le tour du monde écologique du documentariste Jérôme Delafosse

A partir du mois de mars, Jérôme Delafosse, réalisateur de documentaires, filmera son expédition à bord du premier navire non polluant.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L’Energy Observer, un navire de 24 mètres de long recouvert de panneaux solaires et propulsé à l’hydrogène et aux énergies renouvelables, est le premier navire non polluant du monde. Il entreprendra un tour du monde en six ans à partir de mars.

Il accueillera à son bord Jérôme Delafosse, réalisateur de documentaires, qui compte partager son périple "avec le plus grand nombre".

L’enthousiasme d’une expédition

 Visiblement déterminé, l’homme se dit "très fier de relancer cette grande tradition de l’exploration". Selon le réalisateur, le projet se démarque des explorations classiques : "On ne va plus explorer pour conquérir des territoires (…) mais explorer les voies pour un futur plus propre."

On ne va plus explorer pour conquérir des territoires (…) mais explorer les voies pour un futur plus propre.

Jérôme Delafosse

Réussir ce tour du monde aurait pour avantage d’accélérer l’établissement d’un futur durable, le but étant d’ "appliquer à terre toutes ces technologies, à l’échelle d’une maison, d’un quartier ou d’une ville, pourquoi pas d’un pays".

Le but du voyage : partir à la rencontre d’innovations écologiques. La ville de San Francisco intéresse notamment le réalisateur avec son "objectif zéro déchets".

La naissance de l’engagement écologique 

Jérôme Delafosse raconte que ce sont les expériences qui ont forgé ses convictions écologiques. Il n’est pas marin, mais un documentariste aujourd’hui engagé : "Tout au long de ma vie, à travers mes documentaires (…) j’ai vraiment vu l’impact de l’Homme sur la planète."

Energy Observer, c’était pour moi vraiment le meilleur moyen de faire partie de ces gens qui dessinent aujourd’hui le monde de demain.

Jérôme Delafosse

 Après avoir longtemps filmé et raconté ce qu’il a vu, il veut aujourd’hui agir : "Energy Observer, c’était pour moi vraiment le meilleur moyen de faire partie de ces gens qui dessinent aujourd’hui le monde de demain."

Delafosse partira avec, en arrière plan, le futur de la planète qui est en jeu. Il faut selon lui "écrire une nouvelle histoire beaucoup positive et inspirante".

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Energy Observer
Energy Observer (BRUT)