Cet article date de plus de six ans.

Le top 10 des espèces d'animaux découvertes en 2014

Un drôle de croisement entre chat et ourson dans la forêt des Andes, un arbre-dragon en Thaïlande ou un escargot-fantôme vivant sous-terre en Croatie font partie des dix nouvelles espèces les plus étonnantes découvertes en 2014 par les scientifiques.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
 (© Mark Gurney - L'olinguito, sorte de croisement entre un chat sauvage et un ourson, fait partie des espèces découvertes en 2014)

L’Homme n’a pas encore découvert toutes les formes de vie qui cohabitent sur la planète. La preuve en a encore été faite par le College of Environmental Science and Forestry de la State University de New York qui publie ce vendredi la liste des dix principales espèces découvertes en 2014.

Chat-ours

Tout d’abord, un nouveau carnivore. Un fait rare : aucun n’avait été découvert à l’ouest de l’hémisphère depuis 35 ans. Caché dans les arbres de la forêt des Andes, sur les montagnes de la Colombie et de l’équateur, l’olinguito est un petit mammifère de deux kilos de la famille des ratons-laveurs. Entre ses grands yeux brillants, ses oreilles rondes et sa fourrure brune, on jurerait un croisement entre un chat et un ourson.

 

 

 (© Mark Gurney - Bassaricyon neblina, mammifère de la famille des ratons-laveurs)

 

 

Arbre-dragon

En deuxième place, un arbre. A priori moins impressionnant. Et pourtant celui-là se fait appeler "arbre-dragon". Il arbore de belles feuilles en forme d’épées et des pétales nacrés rayées de rouge. Haut d’une dizaine de mètres en moyenne, il a été trouvé en Thaïlande. 

 

 (© Warakorn Kasempankul - L'arbre-dragon, identifié en Thaïlande)

 

Anémone des glaces

Sous les glaces de l’Antarctique, lieu particulièrement inhospitalier, les scientifiques ont pour la première fois découvert une espèce d’anémone. Cette petite créature de 2,5 cm, d’un jaune pâle, s’enfouit dans la glace et étend ses tentacules dans l’eau froide.

 

 (© SCINI - Edwardsiella andrillae, anémone vivant sous les glaces)

 

 

Crevette-squelette

Une petite crevette de 2-3 millimètres, la plus petite du genre, a, elle, été identifiée dans une grotte sur une île au large de la Californie. Cousine de celles que l’on aime tremper dans la mayonnaise, cette nouvelle espèce présente un étrange aspect translucide qui la fait ressembler à un squelette vivant.

 

 (© SINC - Liropus minusculus, espèce de crevette trouvée en Californie)

 

Champignon royal

L’Orange Penicillium , nom parfait pour un médicament, est en fait un nouveau champignon d’un orange vif, nommé ainsi en hommage à la famille royale néerlandaise et son altesse, le prince d’Orange. Identifié en Tunisie, sa particularité est d’avoir développé une protection contre la sécheresse.

 

 (© Courtesy of Cobus - Penicillium vanoranjei, champignon orange vif trouvé en Tunisie)

 

 

Gecko camouflé

Le reptile n’a pas été facile à repérer par les scientifiques. Il s’agit d’un gecko qui peut se camoufler avec sa queue, tachetée et très large. Par rapport aux lézards que l’on connaît, celui-ci a des yeux plus grands, un corps plus mince et des membres plus longs. Il vit dans les régions rocheuses isolées d’Australie.

 

 (© Conrad Hoskin - Saltuarius eximius, gecko trouvé en Australie)

 

 

Eponge-carnivore

L’espèce suivante est un géant… parmi les organismes unicellulaires. De quatre à cinq centimètres, la Spiculosiphon oceana trouve dans son environnement - l’eau de la mer Méditerranée - des fragments d’éponges et les imbrique pour se construire une coquille. Une coquille épineuse qui piège les petits invertébrés dont elle se nourrit.

 

 (© Courtesy of Manuel Maldonado - Spiculosiphon oceana, organisme unicellulaire d'Australie)

 

 

Fée clochette

La petite taille et les ailes délicatement frangées de cette guêpe ont poussé les scientifiques à l’appeler : Tinkerbella nana , du nom de la fée clochette (Tinkerbell en anglais). Aucune chance que vous aperceviez cette fée, d’abord parce qu’elle vit dans la forêt du Costa Rica, ensuite parce qu’elle mesure 250 micromètres. 

 

 (© Jennifer Read - Tinkerbella nana, guêpe de 250 millimètres)

 

Bactérie de l'espace

La Tersicoccus phoenicis aurait eu toutes ses chances de découvrir l’espace si les scientifiques ne l’avait pas découverte à temps. Cette bactérie a été trouvée sur le sol des pièces où sont assemblés les vaisseaux spatiaux, en Floride et en Guyane. Ces "salles blanches" sont pourtant conçues pour être totalement stérilisées, cette nouvelle bactérie est donc particulièrement résistante.

 

 (© TERSICOCCUS DSM 30842 - Tersicoccus phoenicis, bactérie trouvée en Floride et en Guyane)

Escargot-fantôme

Aveugle, cette dernière espèce vit dans l’obscurité totale, à plus de 900 mètres sous la surface dans des grottes de Croatie. Il s’agit d’un escargot de 2 millimètres. Sa coquille n’a pas de couleur, ce qui lui donne un air fantomatique. 

 

 (© Jana Bedek - Zospeum tholussum, escargot vivant dans les grottes profondes)

Les scientifiques estiment à dix millions le nombre d'espèces non encore répertoriées, aussi bien des organismes unicellulaires que des mammifères. De nouvelles espèces sont découvertes tous les jours, mais pas de quoi compenser la disparition d’autres espèces de plantes ou d’animaux. C’est justement pour alerter sur cette tendance que les scientifiques dressent cette liste de "héros méconnus", comme l’explique Quentin Wheeler, de la State University of New York dont la "plus grande est que des milliers d'entre elles ne s'éteignent avant d'avoir pu être identifiées".

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.