Le TK Bremen vidé vendredi et bientôt déconstruit

Face à la pollution entraînée par ce cargo maltais échoué sur une plage classée d'Erdeven, dans le Morbihan, la région Bretagne, a déposé plainte. Elle veut savoir comment le navire a pu quitter le port de Lorient alors que la tempête Joachim approchait. Question posée lors de la séance des questions au gouvernement à la ministre de l'Ecologie et des Transports, Nathalie Kosciusko-Morizet.

(Stephane Mahe Reuters)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La ministre ne s'est pas attardée sur les conséquences pratiques de l'échouage du TK Bremen. Les soutes seront vides vendredi après la fin du pompage. La ministre a rappelé que le bateau serait déconstruit sur place si on ne pouvait le remorquer, et ce "dans les meilleures conditions environnementales" .

"Ce sont l'armateur et son assureur qui paieront l'ensemble des frais, conformément au droit" (Nathalie Kosciusko-Morizet)

Le cheval de bataille de Nathalie Kosciusko-Morizet : établir les responsabilités. Remonter le fil des événements pour comprendre qui a fait quoi, et qui au final, va régler l'addition. La capitainerie du port de Lorient "avait proposé au commandant de rester au port (...), mais il a finalement décidé d'appareiller, nous voulons savoir
pourquoi"
. "Nous voulons aussi savoir pourquoi le Bremen, alors qu'il mouillait avec un autre bateau dans une zone protégée au large de Groix, n'a pas tenu son mouillage et a dérivé sur la place" , a expliqué la ministre.

L'objectif de la ministre est d'élargir aux conditions météo les causes d'interdiction pour un bateau de sortir du port. Avec le risque qu'en cas de problème, commandant ou armateur ne se défaussent sur la police portuaire...