Cet article date de plus d'onze ans.

Le pape a affirmé jeudi la nécessité d'arriver, au sommet cimatique, à des accords internationaux contraignants

Estimant que ces accords soient "justes et utiles pour tous", Benoît XVI a demandé aux pays de "dépasser leurs intérêts nationalistes à court terme"."Les décisions politiques et diplomatiques (...) seront un test pour les pays participants", a ajouté le souverain pontif.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le pape Benoit XVI (France 2)

Estimant que ces accords soient "justes et utiles pour tous", Benoît XVI a demandé aux pays de "dépasser leurs intérêts nationalistes à court terme".

"Les décisions politiques et diplomatiques (...) seront un test pour les pays participants", a ajouté le souverain pontif.

"Tant sur le plan individuel que sur le plan politique, il est nécessaire désormais de prendre des engagements plus décidés et plus largement partagés", a déclaré le pape à l'occasion de la présentation de lettres de créances de plusieurs ambassadeurs auprès du Vatican, en phase avec le sommet climatique de Copenhague.

"En ce sens, j'encourage vivement (toutes les nations), non seulement à renforcer leur action en faveur de la sauvegarde de l'environnement, mais aussi à être une force de proposition et d'incitation afin de parvenir à des accords internationaux contraignants qui soient utiles et justes pour tous", a-t-il ajouté.

"Les décisions politiques et diplomatiques pour affronter la question complexe du climat seront un test pour les pays participants qui devront dépasser leurs intérêts nationalistes à court terme au profit de bénéfices à long terme pour l'humanité toute entière", a souligné Benoît XVI.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.