Val-d'Oise : le gypse, la roche de la discorde à Cormeilles-en-Parisis

Une carrière près de Paris, dont on extrait du gypse, une roche qui permet de fabriquer du plâtre, qui fait polémique. Après quasiment deux siècles d'extraction à ciel ouvert, les réserves se sont épuisées. Il va donc falloir creuser.

Voir la vidéo
FRANCE 2

C'est l'une des plus grandes carrières à ciel ouvert d'Europe de gypse, la matière première du plâtre. Nous sommes à Cormeilles-en-Parisis à trente minutes de Paris. Aujourd'hui les réserves en plein air sont presque épuisées. Seule solution : exploiter en sous-sol sous cette butte boisée qui surplombe la vallée de la Seine. Inacceptable pour certains riverains qui redoutent notamment la fragilisation des sous-sols.

Un travail de fourmi avant l'exploitation

En jeu pour l'exploitant, 25 ans de réserve de gypse pour son usine toute proche et des recettes financières pour les activités locales grâce aux taxes. Aujourd'hui, cet immense cratère de gypse livre ses dernières tonnes de matière. En 2016, le préfet du Val-d'Oise a autorisé l'exploitation de la roche sur 160 hectares sous la butte, soit l'équivalent d'un petit arrondissement de Paris. Un périmètre précis qu'il faut délimiter sous terre avant l'arrivée des machines. La méthode : une succession de galeries creusées sous 40 à 70 mètres de terrains. Extraction prévue : 350 000 tonnes par an. Le bras de fer est lancé.

Le JT
Les autres sujets du JT
gypse
gypse (FRANCE 2)