Cet article date de plus d'onze ans.

Le bilan des victimes françaises en Haïti est passé de deux à six, a indiqué jeudi soir le Quai d'Orsay

"Il y a six morts confirmés", a indiqué le service de presse du ministère français des Affaires étrangères, sans donner l'identité des victimes ou leur fonction en Haïti.60 Français sont signalés disparus en Haïti depuis le séisme mardi. Les deux premières victimes sont employés d'une entreprise de BTP du Cantal.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Didier Le-Bret, ambassadeur de France en Haïti, le 14 janvier 2010 (France 2)

"Il y a six morts confirmés", a indiqué le service de presse du ministère français des Affaires étrangères, sans donner l'identité des victimes ou leur fonction en Haïti.

60 Français sont signalés disparus en Haïti depuis le séisme mardi. Les deux premières victimes sont employés d'une entreprise de BTP du Cantal.

Au total, quelque 1400 Français sont recensés en Haïti, dont 1200 à Port-au-Prince.

Une centaine de Français était sur le point jeudi soir d'être évacués d'Haïti vers la Martinique, après une première évacuation de 91 personnes, a indiqué Serge Mostura, le directeur du centre de crise du Quai d'Orsay.

Le Quai d'Orsay a mis mercredi et jeudi deux numéros d'urgence à la disposition des familles des Haïtiens et d'autres personnes résidant en Haïti: le 01.45.50.34.60 et le 0810.006.330

Deux cent pompiers et militaires français à pied d'oeuvre
Près de 200 pompiers et militaires français sont arrivés en Haïti pour participer aux secours, a annoncé jeudi soir la direction de la Sécurité civile

Un premier détachement d'extrême urgence en provenance de la zone Antilles, composé de 40 sapeurs-pompiers spécialistes en sauvetage/déblaiement et disposant de moyens de recherche (chiens, caméras thermiques) a été engagé mercredi. Les sauveteurs sont sur le site de l'hôtel Montana "où il y a des probabilités de retrouver des survivants".

Un deuxième détachement est arrivé jeudi à Port-au-Prince, composé de 60 spécialistes en sauvetage-déblaiement assistés de chiens de recherche. Ils font partie des unités de sapeurs-pompiers de la zone sud et de sécurité civile de Brignoles.

Un troisième détachement, à caractère principalement médical et logistique, en provenance d'Ile-de-France et des Bouches-du-Rhône, composé de sapeurs-pompiers et de militaires de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris et du bataillon de marins-pompiers de Marseille, a décollé de Roissy et devrait arriver vendredi à 3H00 du matin (heure française). Ils seront chargés d'assister médicalement la population. Des stations de traitement et de conditionnement d'eau potable pour une capacité de 20.000 personnes/jour seront déployées.

Il est également prévu de mettre en place un hôpital et des moyens en logistique notamment pour la production d'eau potable, indique encore la Sécurité civile.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.