La ville de Paris bannit les pailles en plastique

Elles seront notamment interdites l'an prochain lors de l'opération estivale Paris Plages, mais également dans les équipements municipaux.

Les pailles en plastique seront notamment interdites l\'an prochain lors de Paris Plages, mais également dans les équipements municipaux.
Les pailles en plastique seront notamment interdites l'an prochain lors de Paris Plages, mais également dans les équipements municipaux. (ALICIA LLOP / MOMENT RF / AFP)

Paris dit adieu aux pailles en plastique. Les élus parisiens ont voté, jeudi 5 juillet, l'interdiction progressive, à partir du mois de septembre, de ces pailles dans les équipements municipaux. Au gré des renouvellements de contrats, la ville n'achètera ainsi plus de pailles en plastique à l'exception de celles destinées à des publics pour qui elles sont nécessaires (handicapés, malades, etc).

Elles seront notamment interdites l'an prochain dans la très populaire opération estivale Paris Plages, mais les promeneurs seront sensibilisés à leur nuisance dès l'édition 2018, qui démarre dans deux jours. A partir de propositions des groupes écologiste et Démocrate et progressiste (pro-Macron ex-PS), les élus parisiens ont voté cette interdiction qui sera un "laboratoire d'expérimentation" dans la capitale.

Très nocives pour la faune marine

Des informations et des campagnes de sensibilisation seront néanmoins lancées dès cette année pour inciter les restaurateurs et les estivants à ne plus proposer ou demander de pailles en plastique.

Les pailles en plastique sont devenues la bête noire des défenseurs de l'environnement en raison de leur impact nocif sur la faune marine, entraînant de nombreuses initiatives dans le monde pour les bannir. Lorsqu'elles sont jetées dans l'environnement ou dans la rue, notamment dans une ville comme Paris, elles peuvent se retrouver dans la Seine, puis dans la Manche et l'Atlantique, mettant plusieurs siècles à se décomposer.

Dans le cadre du plan de sauvetage de la biodiversité présenté mercredi par le gouvernement, celui-ci prévoit de "supprimer progressivement 12 produits en plastique à usage unique trouvés le plus fréquemment sur les plages" comme les pailles ou les touillettes.