L'UE a appelé lundi la Chine à jouer un "rôle leader" sur le changement climatique

"Le défi du climat (...) ne peut être relevé sans que la Chine prenne un rôle de leader et (accepte sa) responsabilité", a déclaré le premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt, qui préside l'UE, à l'issue d'un sommet sino-européen à Nankin.Pékin a rétorqué que ses "énormes efforts" ne pouvaient se faire au détriment de son développement.

Le premier ministre chinois, Wen Jiabao (au centre)
Le premier ministre chinois, Wen Jiabao (au centre) (AFP PHOTO/Frederic J. BROWN)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Le défi du climat (...) ne peut être relevé sans que la Chine prenne un rôle de leader et (accepte sa) responsabilité", a déclaré le premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt, qui préside l'UE, à l'issue d'un sommet sino-européen à Nankin.

Pékin a rétorqué que ses "énormes efforts" ne pouvaient se faire au détriment de son développement.

"Les contributions mondiales mises sur la table pour réduire (les émissions) ne sont pas suffisantes" pour limiter la hausse des températures à deux degrés, a dit le premier ministre suédois, "davantage doit être fait".

Les pays dits en développement, Chine en tête, estiment que si le changement climatique est l'affaire de tous, les pays industrialisés en sont davantage responsables et doivent assumer leurs responsabilités historiques.

Objectifs chiffrés
Pékin a annoncé, pour la première fois la semaine dernière, des objectifs chiffrés de contrôle de ses émissions de gaz à effet de serre. Les autorités chinoises se sont ainsi engagées à réduire
l'"intensité carbonique" (émissions polluantes par unité de PIB) de leur pays de 40 à 45 % d'ici à 2020 par rapport à 2005.

"La Chine est un pays en développement qui se trouve à un stade-clé d'industrialisation et d'urbanisation", a dit lundi le premier ministre chinois Wen Jiabao, en soulignant qu'en cumulé comme en émissions par habitant, ce pays de 1,3 milliard d'habitants "restait loin derrière les pays développés".