Cet article date de plus de treize ans.

L'adieu aux ampoules 100 watts

A partir de mardi 1er septembre, les ampoules traditionnelles de 100 watts disparaissent des étalages
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les ampoules à basse consommation moins gourmandes en énergie que les ampoules à filaments. (© F2)
A partir de mardi 1er septembre, les ampoules traditionnelles de 100 watts disparaissent des étalagesA partir de mardi 1er septembre, les ampoules traditionnelles de 100 watts disparaissent des étalages

Les inconditionnels de ces ampoules à incandescence et de leur bel éclairage devront désormais aller les dénicher dans les magasins qui n'ont pas encore écoulé tous leurs stocks.

Les lampes basse consommation (LBC) sont de 65 à 80% moins gourmandes en électricité que les ampoules traditionnelles. Elles coûtent aussi 5 à 10 fois plus cher à l'achat.

Les Européens devront s'y faire puisque selon le calendrier fixé par les 27 pays de l'UE en décembre, presque toutes les ampoules transparentes à filament auront disparu du commerce d'ici à trois ans. Par intervalles de 12 mois, de nouvelles catégories seront concernées, comme les ampoules de 75 watts en septembre 2010.

Autre alternative, pour ceux qui préfèrent une lumière plus vive, les nouvelles technologies d'halogènes, qui permettent 25 à 45% d'économies d'énergie.

Si la Commission européenne souligne que "toute transition technologique est difficile", les consommateurs européens semblent jouer le jeu en achetant peu à peu la nouvelle génération d'ampoules dites aussi "fluo-compactes". Ces dernières constituaient déjà un quart des ampoules vendues dans l'UE en 2007.

Seule exception, l'Allemagne, où l'on assiste à "des achats de panique" des ampoules traditionnelles, qui ont connu des ventes en hausse de 34% au premier semestre.

Les désagréments des nouvelles ampoules n'expliquent pas à eux seuls cet attachement pour les ampoules traditionnelles mais les experts de la Commission européennes ne les éludent pas pour autant. Ils préviennent que certaines ampoules nouvelle génération ne marchent pas sur des lampes avec des variateurs de lumière et que d'autres ne sont pas faites pour être allumées et éteintes à répétition, ou être utilisées à l'extérieur.

La moitié du marché de l'ampoule concerne les lampes à verre dépoli, qui ne pourront plus être commandées à partir de mardi. L'Europe a en effet jugé qu'il fallait bannir encore plus vite ces modèles opaques peu efficaces, qui produisent une lumière diffuse jugée très proche de celle des nouvelles fluo-compactes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.