Cet article date de plus de sept ans.

Investissements d'avenir : 12 milliards sur 10 ans dont la moitié pour la transition énergétique

Jean-Marc Ayrault a dévoilé son plan d'investissements pour l'avenir ce mardi. Il a promis 12 milliards d'euros pour les 10 ans à venir. La moitié de ce budget sera consacré à la transition énergétique. Deux projets phares : l'installation de trois millions de compteurs d'électricité "intelligents", et le remplacement de tous les trains corail-intercités.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Charles Platiau Reuters)

Le plan d'investissements pour l'avenir de Jean-Marc Ayrault
sera doté d'une enveloppe de 12 milliards d'euros. C'est ce qui avait été
avancé ces derniers mois et confirmé par le Premier ministre ce mardi. Lors d'un
discours à l'université parisienne de Jussieu, il a présenté son plan "Investir
pour la France", qui mise beaucoup sur la transition énergétique. 

Les
12 milliards d'euros seront répartis après des appels à projets. Le Premier
ministre a d'ores et déjà annoncé que "50%
concerneront directement ou indirectement
" la transition énergétique et 3,5
milliards seront consacrés aux universités.

Selon Matignon, ces 12 milliards sur dix ans seront en partie financés par des cessions d'actifs de l'Etat.

Trois millions de compteurs intelligents d'ici 2016

Le
Premier ministre a lancé un appel d'offres pour installer de nouveaux compteurs
électriques "intelligents ", les compteurs Linky. Jean-Marc Ayrault
annonce le chiffre de trois millions d'ici 2016. Par ailleurs, il a confirmé l'objectif
de remplacer tous les compteurs actuels, soit 35 millions d'ici 2020. Un
changement qui coûtera 150 euros par compteur, soit cinq milliards en tout.

Le
compteur Linky est un compteur fluo qui affiche la consommation électrique et
permet de la relever à distance. Il doit également permettre au consommateur de
faire des économies en surveillant mieux sa consommation d'électricité.

Compteurs Linky : "C'est EDF qui financera" (Henri Proglio, PDG d'EDF)

Matignon
indique que la première phase des 3 millions de
compteurs, (500 millions d'euros), sera avancée "sur fonds propres "
par EDF. La deuxième phase, la plus importante, mettra en place des appareils
légèrement perfectionnés.

ERDF table sur 10.000 créations d'emplois, dont 5.000 pour
la pose. Le compteur coûte environ 30 euros en lui-même et près de 120
euros pour sa pose. Mais le patron d'EDF, Henri Proglio l'assure : "C'est EDF qui financera ", expliquant, "est-ce que vous pensez qu'un compteur peut être considéré comme intelligent si il coûte quelque chose aux consommateurs ? La réponse est non ".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.