Cet article date de plus de dix ans.

Interdit de fabrication, de vente et de diffusion depuis 2006 en France, le purin d'orties devrait être réautorisé

Le ministère de l'Agriculture a annoncé mercredi qu'il allait autoriser prochainement sa commercialisation pour encourager les agriculteurs à utiliser des produits naturels.Cette décision s'inscrit dans le cadre d'une douzaine de mesures prévues dans le plan Ecophyto 2018 élaboré lors du Grenelle de l'Environnement.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Orties. (AFP)

Le ministère de l'Agriculture a annoncé mercredi qu'il allait autoriser prochainement sa commercialisation pour encourager les agriculteurs à utiliser des produits naturels.

Cette décision s'inscrit dans le cadre d'une douzaine de mesures prévues dans le plan Ecophyto 2018 élaboré lors du Grenelle de l'Environnement.

Objectif de ce plan: réduire "si possible" de 50% les pesticides dans l'agriculture d'ici 2018.

Le ministère a annoncé la publication dans "les prochains jours, de la première liste des substances autorisées pour les préparations naturelles peu préoccupantes" qui permettra notamment la publication de l'arrêté autorisant le purin d'ortie, selon un communiqué du ministère.

Le gouvernement a "trouvé une voie réglementaire un peu étroite pour sortir de la difficulté (...) Nous avons demandé l'inscription de l'ortie sur la liste européenne des +substances de base+, ce qui nous permet désormais d'autoriser la mise sur le marché" du purin d'ortie, mais aussi d'autres préparations naturelles, a-t-on expliqué au ministère.

La Confédération paysanne dénonce une volonté de démobiliser
La Confédération paysanne a estimé qu'en "autorisant la commercialisation d'un symbole comme le purin d'ortie, le ministère va essayer de démobiliser ceux qui se battent pour l'autorisation" d'autres préparations naturelles.

La Confédération paysanne reproche au gouvernement d'avoir compliqué le processus en exigeant que la substance de base de ces produits figure sur une liste homologuée par Bruxelles.

Or, l'Allemagne, l'Espagne et l'Autriche, notamment, n'ont pas ces exigences, a souligné Jean Sabench, responsable de la commission pesticides du syndicat.

"Le gouvernement se fait de la com'", a-t-il estimé. Alors que le gouvernement annonce un soutien d'environ 200.000 euros pour la mise sur pied des dossiers administratifs d'homologation, M.Sabench a estimé que les fonds dégagés ne permettraient de monter que quatre ou cinq dossiers d'homologation.

Le purin d'orties, nous apprend , est utilisé comme engrais, comme activateur de compost et comme insecticide naturel par effet répulsif, particulièrement efficace contre les pucerons. Il est issu de la macération d'orties hachées dans l'eau pendant 10 jours à l'abri de la lumière.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.