"Les adultes ne font rien, quelqu'un doit s'y coller" : à New York, des milliers de jeunes défilent pour le climat avec Greta Thunberg

250 000 personnes ont défilé à New York vendredi 20 septembre, en présence de la jeune militante écologiste Greta Thunberg.

Greta Thunberg, à la tribune, face aux manifestants pour le climat rassemblés à New York le 20 septembre.
Greta Thunberg, à la tribune, face aux manifestants pour le climat rassemblés à New York le 20 septembre. (JOHN ANGELILLO / MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"C'est nous qui allons subir les effets du changement climatique, et les adultes ne font rien. Quelqu'un doit s'y coller !", explique Esme, jeune manifestante qui a défilé contre le réchauffement climatique à New York (États-Unis), en présence de la Suédoise Greta Thunberg. De Sydney à San Francisco, en passant par Berlin, Paris et Londres, près de quatre millions de personnes se sont mobilisées vendredi 20 septembre dans le cadre du mouvement "Fridays for Future". Des rassemblements ont été comptabilisés dans près de 160 pays selon les organisateurs, à la veille d'un premier sommet de la jeunesse sur le climat à l'ONU et avant celui des chefs d'État lundi 23 septembre.

Interpeller les dirigeants politiques

À New York, les quelques 250 000 personnes, beaucoup de jeunes, qui ont défilé estiment que les dirigeants politiques sont à la ramasse. Leur discours, bien rodé, leur est adressé dans leurs slogans. "Donald Trump doit reconnaître que le changement climatique existe", explique la jeune Orla. 

Donald Trump doit faire du climat une priorité et essayer de limiter les dégâtsOrlaà franceinfo

Quelles mesures pour sauver la planète ? Les pancartes brandies dans le cortège brassent large : justice pour les réfugiés climatiques, taxes sur les carburants ou plus simplement interdiction des pailles en plastique. "Il faut juste interdire les choses néfastes. Les gens finiront par s'adapter. On a connu un monde sans plastique, il faut revenir à cela", selon Selena.

Deux sommets organisés à l'ONU

Face à cette foule, les chefs d’Etats feront-ils seulement semblant d’entendre. À la tribune, Greta Thunberg met en garde. "Vous croyez qu’ils nous entendent ? On va faire en sorte qu’ils nous entendent !", martèle la militante suédoise, à l'origine de ce mouvement mondial de la jeunesse, et qui participera aux deux sommets prévus ces prochains jours.

Greta Thurnberg ouvre samedi matin le sommet de la jeunesse sur le climat à l'ONU, auquel environ 500 jeunes militants associatifs, éco-entrepreneurs et autres, ont été invités. Lundi, elle participera également à un sommet spécial convoqué par le secrétaire général des Nations unies, avec une soixantaine de chefs d'Etats et de gouvernements qui présenteront des plans de réduction des émissions des gaz à effet de serre révisés à la hausse. "Le changement arrive, qu'ils le veuillent ou non", a-t-elle prévenu à New York vendredi, ovationnée par la foule.

Le reportage franceinfo de Loig Loury
--'--
--'--