Feux d'artifice : dépolluer la mer après la fête

L'été est la saison des grands feux d'artifices, souvent tirés depuis la mer. Les déchets causés par le spectacle sont désormais ramassés pour éviter toute pollution du littoral.

Voir la vidéo
France 3

Dans le ciel de Cannes (Alpes-Maritimes), un festival de couleurs et de lumières se déroule sous les yeux émerveillés du public et des pyrotechniciens, ravis du feu d'artifice. Mais le lendemain, il faut venir débarrasser la mer des résidus de la fête. Les plongeurs descendent à 6 mètres de profondeur et récoltent le maximum de débris de fusées. Des plastiques, des cartons compressés, des restes de mortier en fibres de verre... Des matières dangereuses pour la faune et la flore marine.

Entre 10 et 20% des déchets non ramassés

La mission n'est pas simple, les déchets se sont dispersés sur plusieurs centaines de mètres carrés. Les matériaux utilisés en 2018 sont un peu moins polluants que les autres années. Une demande faite par les organisateurs du Festival pyrotechnique de Cannes."On demande de plus en plus aux artificiers sous contrat de présenter un feu d'artifice qui comporte un maximum de papier et de carton. Le chiffre annoncé est de 80%", explique Jean-Marc Solbes. Malgré tout le travail des plongeurs, entre 10 et 20% des déchets ne seront jamais ramassés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration d\'un feu d\'artifice. 
Photo d'illustration d'un feu d'artifice.  (MAXPPP)