Cet article date de plus d'un an.

Environnement : quels enseignements ont été tirés vingt ans après le naufrage de "l'Erika" ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Environnement : quels enseignements ont été tirés vingt ans après le naufrage de "l'Erika" ?
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Pourrait-on revivre aujourd'hui une telle catastrophe ? Présente en plateau, la journaliste Valérie Heurtel fait le point sur l'évolution de la réglementation.

Il y a vingt ans, le pétrolier Erika s'échouait au large de la Bretagne, provoquant une marée noire. Depuis, la législation a évolué pour ne pas qu'une telle catastrophe se reproduise. "Les pétroliers à coque simple sont interdits. Les doubles coques sont obligatoires. Pour repérer les navires-poubelles, les inspections ont été renforcées, la surveillance du trafic maritime aussi. Les sanctions sont devenues dissuasives", explique la journaliste Valérie Heurtel, présente sur le plateau du 13 Heures.

Un durcissement de la législation efficace

Aujourd'hui, un navire surpris en train de faire du dégazage sauvage risque jusqu'à 15 millions d'euros d'amende. "Ce qui a aussi changé, c'est la reconnaissance du préjudice écologique et l'application du principe du pollueur-payeur", précise la journaliste. Ces nouvelles mesures sont-elles efficaces ? "Oui. Il y a quarante ans, il y avait 25 marées noires par an, alors qu'aujourd'hui il n'y en a plus que deux. Dans le même temps, le trafic maritime a doublé", conclut la journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.