Cet article date de plus d'un an.

Environnement : comment organiser des funérailles avec un faible bilan carbone ?

Publié
Environnement : comment organiser des funérailles avec un faible bilan carbone ? -
Environnement : comment organiser des funérailles avec un faible bilan carbone ? Environnement : comment organiser des funérailles avec un faible bilan carbone ? - (France 3)
Article rédigé par France 3 - N. Boubetra, N. Berthier, J. Jonas, C. Gadelorge, S. Lacombe
France Télévisions
France 3

Pour les Français souhaitant faire un geste pour l'environnement jusque dans la tombe, certaines funérailles "bas carbone" sont possibles. Que permet la loi pour les réaliser ?

Mariam Brulon est une amoureuse de la nature. Et elle souhaiterait pouvoir s'y balader pendant l'éternité. "J'aimerais être enterrée dans ce bois. Juste un trou, un linceul, et on referme. On confie à la terre", explique-t-elle. Ce vœu se heurte toutefois à la loi, qui interdit cette pratique. Elle a donc fait appel à une consultante en funérailles écologiques, qui la guide dans la préparation de ses obsèques. Mariam Brulon opte pour un cercueil écologique en pleine terre, sans soins de conservation, trop polluants. 

Des obsèques deux à trois fois moins chères

Sandra Rolland, conseillère funéraire, peine à trouver des pompes funèbres avec une sensibilité écologique. "Elles ne vont pas forcément parler de l'impact sur la planète. En plus, ça remettrait en cause leur modèle écologique", regrette-t-elle. Car qui dit sobriété, dit obsèques deux à trois fois moins chères que les traditionnelles. Si le marché des funérailles "bas carbone" reste timide, on peut aujourd'hui observer de plus en plus de tombes respectueuses de l'environnement, et ce dans de nombreux cimetières de France. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.