Écailles, liquide toxique, bulle de mucus... comment les animaux se défendent-ils ?

Pour se défendre, les animaux développent des techniques surprenantes.

Voir la vidéo

Le crabe boxeur utilise des anémones venimeuses

Le crabe boxeur à mosaïque tient une anémone venimeuse dans chacune de ses pinces. En cas d'attaque, il les agite pour effrayer ses agresseurs et peut projeter l'une d'elles pour blesser ses prédateurs. Il est l'un des seuls invertébrés à utiliser un "outil" pour se défendre.

Le poisson perroquet s’entoure d’une bulle en mucus

Pour dormir sans être attaqué, le poisson perroquet s'entoure d'une bulle en mucus. Ce cocon translucide empêche ses prédateurs de le sentir. Parmi ses autres avantages, il est protégé des lumières ultra-violettes et alerté si un animal s'approche.

Les coléoptères bombardiers fabriquent un liquide toxique et bouillant

Les coléoptères bombardiers tirent leur nom de leur moyen de défense. Leurs glandes abdominales fabriquent un liquide toxique et bouillant. Pour se défendre, ils l'expulsent sur leurs prédateurs.

Le pangolin est recouvert d’écailles 

Le corps du pangolin est entièrement couvert d'écailles sauf sur son ventre et son museau. Au moindre danger, il s'enroule sur lui-même et cache sa tête avec ses pattes. Pour blesser un prédateur, il peut aussi hérisser ses écailles.

défense animaux
défense animaux (BRUT)