Eaux usées: la France risque une amende

La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno a annoncé qu'il restait 53 grandes stations d'épuration non conformes

La station d\'épuration de Chalon.
La station d'épuration de Chalon. (© France)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno a annoncé qu'il restait 53 grandes stations d'épuration non conformesLa secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno a annoncé qu'il restait 53 grandes stations d'épuration non conformes

Une mise au norme qui s'apparente à une véritable course contre la montre a reconnu la ministre. La France est passible d'une amende européenne de 150 millions d'euros pour la non conformité de ses stations.

Le rattrapage a été lancé le 14 septembre 2007 par le ministre de l'environnement Jean-Louis Borloo.

Parmi les 53 stations non encore aux normes, 41 sont aujourd'hui en travaux, a précisé Mme Jouanno lors d'une visite des chantiers de "Seine aval" engagés à Maisons-Laffitte (ouest de Paris) par le Syndicat interdépartemental de l'agglomération parisienne (Siaap).

Il n'en reste donc que 12 n'ayant pas encore démarré les travaux et "d'ici la fin de l'année, il n'y en aura plus que trois, voire deux", a-t-elle détaillé ajoutant que les trois agglomérations à la traîne sont Bordeaux, Fontainebleau et Versailles.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.