Initiative : des pièces automobiles recyclées en lampes

À Bordeaux (Gironde), une ancienne mécanicienne transforme des pièces métalliques issues du monde de l'automobile en lampes pour le moins originales.

france 2

Dominique Villate est une ancienne mécanicienne, cheffe d'atelier à Bordeaux (Gironde). Il y a sept ans, elle a eu l'idée de fabriquer une lampe à partir d'une boîte de vitesses de Renault 21. "J'ai toujours aimé la mécanique, les pièces détachées. Les mains dans le cambouis, c'est comme ça que je suis devenue artiste", explique-t-elle. Depuis, elle a renouvelé l'expérience et créé des dizaines de lampes. Elle sillonne régulièrement les garages et les casses automobiles de la région pour trouver de nouvelles pièces à transformer.

"Je n'ai jamais fait autant de lessives"

La première tâche, à chaque fois, est alors de nettoyer les éléments. Le plus compliqué reste la chaîne de moto, qui demande jusqu'à une semaine avant d'être complètement propre. "Je n'ai jamais fait autant de lessives que depuis que je suis artiste", ironise Dominique Villate. Elle doit ensuite meuler, poncer, percer et souder l'acier pour obtenir ses lampes. Face à la difficulté de fixer un prix pour ses œuvres, elle s'est associée à un magasin bordelais qui estime la valeur des biens et les vend en boutique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dominique Villate, ancienne mécanicienne
Dominique Villate, ancienne mécanicienne (france 2)