Crise énergétique : "Il n'y aura pas moins de trains ou des trains qui roulent moins vite", promet le ministre des Transports

Clément Beaune préconise tout de même que la SNCF fasse des économies d'énergie, mais sans changer le fonctionnement de ses trains.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre des Transports Clément Beaune était l'invité, dimanche 11 septembre, de franceinfo et France Inter. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

La crise énergétique ne devrait pas avoir d'impact sur le fonctionnement de la SNCF. "Il n'y a pas de demande du gouvernement à la SNCF d'avoir moins de trains ou des trains qui roulent moins vite pour faire des économies d'énergie", a assuré, dimanche 11 septembre, sur franceinfo et France Inter le ministre des Transports Clément Beaune. L'entreprise a pourtant pour objectif de diminuer sa consommation d'énergie de 10% d'ici à 2024.

"Ce serait totalement paradoxal et contradictoire de dire à la SNCF que pour faire des économies d'énergie, il faut faire rouler moins de trains ou faire rouler les trains moins vite, a estimé le ministre. Si on veut que les gens prennent moins souvent leur voiture et qu'ils prennent plus le métro, le bus, le train, il faut des transports de qualité." 

Baisser la clim et le chauffage dans les bureaux 

Clément Beaune reconnaît toutefois que "la direction de l'entreprise doit faire des efforts" en matière de consommation d'énergie - elle qui utilise entre 1% et 2% de la consommation d'électricité annuelle en France chaque année. Le ministre cite par exemple une baisse de "la climatisation et du chauffage dans les bureaux". Il cite également l'éco-conduite afin d'adapter écologiquement la conduite des trains sans baisser la vitesse. "Ce sont des choses qui ne réduisent pas l'activité du service public ferroviaire mais qui permettent aussi des économies d'énergie", termine-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.