Vidéos Sécheresse : ces quatre défis que l'Espagne doit désormais relever dans la "guerre de l'eau"

Depuis plusieurs années, l'Espagne est particulièrement touchée par la sécheresse. Et les défis auxquels le pays va devoir faire face sont nombreux et souvent inédits. Explications en vidéos.
Article rédigé par franceinfo - Thomas Sellin
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min
Un lac asséché le 19 mai 2023 à Fuente Obejuna, une ville de la province de Cordoue en Espagne (ADRI SALIDO / ANADOLU AGENCY via AFP)

C'est tout simplement du jamais vu. Selon l'Agence météorologique espagnole (Aemet), l'Espagne a connu en avril 2023 le mois le plus chaud et le plus sec depuis le début des relevés météorologiques dans le pays. Cette vague de chaleur a fait suite à plusieurs mois de sécheresse, après une année 2022 considérée comme la plus chaude de l'histoire récente de l'Espagne.

>> Sécheresse : l'Espagne adopte un plan de plus de deux milliards d'euros pour lutter contre le manque d'eau

Cette situation a poussé le gouvernement à annoncer mi-mai un plan d'urgence de plus de deux milliards d'euros, destiné principalement au secteur agricole - le manque d'eau ayant poussé de nombreux exploitants à renoncer aux semis de printemps, notamment de céréales et d'oléagineux. Mais c'est bien tout le pays qui va devoir affronter quatre défis majeurs dans cette nouvelle "guerre de l'eau".

Le barrage de la discorde

"Sans eau, on ne pas vivre ici !" En 2022, face au manque d'eau, un barrage espagnol a bloqué l'eau d'un fleuve destinée au Portugal. Car, tout comme son voisin espagnol, le Portugal est victime du réchauffement climatique et les pénuries d'eau mettent l'agriculture des deux pays en péril.

Or, cinq de ses grands fleuves prennent leur source... en Espagne. En 1998, la convention d'Albufeira a encadré les débits d'eau que l'Espagne doit laisser passer au Portugal. Mais, à l'automne dernier, Madrid n'a pas respecté cet accord en retenant l'eau du fleuve Douro, dans l'immense barrage d'Almendra, entraînant de vives tensions.

Guerre de l'eau en Espagne : le barrage de la discorde avec le voisin portugais
Guerre de l'eau en Espagne : le barrage de la discorde avec le voisin portugais Guerre de l'eau en Espagne : le barrage de la discorde avec le voisin portugais (franceinfo - radio france)

Le fléau des puits illégaux

Selon Greenpeace, il y aurait plus d'un million de puits illégaux en Espagne. Ces forages clandestins, utilisés pour l'agriculture intensive, vont parfois puiser directement l'eau des parcs naturels. 

En Andalousie, 26 millions de mètres cubes d’eau ont ainsi été détournés pour la culture d'avocats ou de mangues. Ces fruits tropicaux sont particulièrement gourmands en eau. Le préjudice pour le domaine public hydraulique est estimé à plus de 10 millions d’euros.

Guerre de l'eau en Espagne : les puits illégaux aggravent la pénurie d'eau
Guerre de l'eau en Espagne : les puits illégaux aggravent la pénurie d'eau Guerre de l'eau en Espagne : les puits illégaux aggravent la pénurie d'eau (franceinfo - radio france)

Un projet de data center qui inquiète

La multinationale Meta de Mark Zuckerberg souhaite implanter un immense data center en Espagne. Pour y installer ses 102 hectares de hangars, elle a choisi une réserve naturelle protégée dans la région de la Castilla-La Mancha.

Destiné à développer le métavers et l'intelligence artificielle, ce projet fait polémique dans le pays. Meta prévoit d’utiliser 600 millions de litres d’eau par an pour son fonctionnement.

Guerre de l'eau en Espagne : un data center trop gourmand en eau
Guerre de l'eau en Espagne : un data center trop gourmand en eau Guerre de l'eau en Espagne : un data center trop gourmand en eau (franceinfo - radio france)

Le tourisme dans le viseur

Barcelone est une des villes les plus touristiques d'Europe. En 2022, elle accueillait 6,7 millions de touristes dans ses hôtels, soit presque autant qu'avant la pandémie. Les prévisions pour 2023 donnent une année record pour ce secteur, et ce même avec l'inflation.

Alors que les pelouses de la capitale de la Catalogne étaient jaunies dès le printemps, le poids du tourisme de masse sur les ressources en eau de la région est pointé du doigt. Les hôtels consomment entre 8 et 12% de toute l’eau disponible à Barcelone.

Guerre de l'eau en Espagne : les ressources en eau de Barcelone menacées par les touristes
Guerre de l'eau en Espagne : les ressources en eau de Barcelone menacées par les touristes Guerre de l'eau en Espagne : les ressources en eau de Barcelone menacées par les touristes (franceinfo - radio france)
Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.