La députée RN de la Marne dépose une proposition de loi pour supprimer les zones interdites aux véhicules les plus polluants

Anne-Sophie Frigout juge ce dispositif "injuste". Selon elle, il crée une division entre ceux qui peuvent acheter une voiture qui pollue moins et ceux qui n'ont pas les moyens de changer de véhicule.

Article rédigé par
avec France Bleu Champagne Ardenne - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Anne-Sophie Frigout, députée Rassemblement national de la Marne, à l'Assemblée nationale, le 22 juin 2022. (ALAIN JOCARD / AFP)

Anne-Sophie Frigout, députée Rassemblement national de la Marne, annonce sur France Bleu Champagne-Ardenne son intention de déposer, jeudi 15 septembre; une proposition de loi pour supprimer les zones à faible émissions mobilités (ZFEM). Ce dispositif, qui limite la circulation dans certaines zones aux véhicules possédant la bonne vignette Crit'Air, est jugée "injuste" par l'élue. C'est "de la ségrégation sociale" qui provoque une "rupture d'égalité entre les Français", selon l'élue.

"À l'heure où les Français se posent la question de comment se chauffer cet hiver, évidemment qu'il faut lutter contre la pollution de l'air, mais il faut aussi arrêter ce matraquage contre les automobilistes", estime la députée du Rassemblement national au micro de France Bleu Champagne-Ardenne.

Un dispositif obligatoire à partir de fin 2024

Pour appuyer cette démarche, Anne-Sophie Frigout a lancé une pétition pour stopper le projet de ZFEM prévue à Reims. La députée assure avoir "franchi le cap des 10 000 signatures".

La Loi climat rend les ZFEM obligatoires à partir du 31 décembre 2024 dans toutes les agglomérations métropolitaines de plus de 150 000 habitants. Il y en aura 43. Seuls les véhicules porteurs d'une vignette Crit'Air 1, 2 ou verte seront alors autorisés à y rouler.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.