Vidéo Il sacrifie sa place aux championnats du monde de trail pour le climat

Publié
Andy Symonds est coureur de trail, et il a décidé de ne pas aller à la compétition de l’année, parce que son déplacement aurait un trop grand impact écologique. Pour Brut, le sportif explique sa motivation derrière ce geste.
Brut.
Article rédigé par

Andy Symonds est coureur de trail, et il a décidé de ne pas aller à la compétition de l’année, parce que son déplacement aurait un trop grand impact écologique. Pour Brut, le sportif explique sa motivation derrière ce geste. 

J’ai refusé ma sélection cette fois, cette année, pour les championnats du monde de trail, car ils se passent en Thaïlande, ce qui nécessite un long vol et donc une très grosse empreinte carbone.” Le champion Andy Symonds a rapidement fait l’addition. “J’ai calculé il y a quelques semaines mon empreinte carbone annuelle et j’ai réalisé que j’étais au dessus de 6 tonnes (de CO2), environ 6,3 tonnes cette année. (...) Je me suis rendu compte que si j’allais en Thaïlande pour représenter la Grande-Bretagne, j’allais ajouter à peu près 4 tonnes de plus.” Un constat édifiant qui l’a poussé à renoncer aux championnats mondiaux.

“Ça ne veut pas dire qu’on ne peut plus s’amuser”

Les championnats du monde, ou n’importe quel événement international, c’est super, c’est vraiment important et excitant. Mais si on regarde la situation dans son ensemble, que préférez-vous ? Assister à plein de super événements partout dans le monde, ce qui va avec un réchauffement mondial de 4 ou 5 °C, ou essayer de limiter l’augmentation des températures à 1,5 °C ou 2 °C et se passer d’une partie de ces divertissements ?”, questionne le coureur.

On va être obligés, tôt ou tard, de faire des sacrifices. Plus on les fera tôt, moins on en aura à faire et moins ils seront violents”, continue-t-il. “Ça ne veut pas dire qu’on ne peut plus s’amuser, ça veut juste peut-être dire qu’il faut faire moins d’événements internationaux à l’autre bout de la planète. Mais on peut continuer à s’éclater en pratiquant le sport qu’on aime.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.