Climat : l'année 2023 sera la plus chaude jamais observée, selon l'observatoire Copernicus

L'année n'est même pas terminée qu'il est déjà établi, selon ce programme de l'Union européenne, que la température moyenne dépassera de 0,13°C celle de 2016, qui était jusqu'ici l'année la plus chaude jamais enregistrée.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Il fait 40°C à São Paulo, au Brésil, le 14 novembre 2023. (SEBASTIAO MOREIRA / EFE)

L'année "2023 est l’année la plus chaude jamais enregistrée", affirme Samantha Burgess, directrice adjointe du Service Copernicus concernant le changement climatique (C3S), programme de l'Union européenne qui collecte des données sur l'état de la planète. Copernicus peut tirer cette conclusion avant même la fin de l'année, après avoir constaté les "températures extraordinaires de novembre".

En novembre, il y a notamment eu "deux jours où il a fait 2°C de plus que lors de la période préindustrielle" (entre 1850 et 1900)", souvent prise comme référence, explique la directrice adjointe de Copernicus. Le mois de novembre a en effet affiché au niveau mondial une température moyenne de l'air en surface de 14,22°C, soit 0,85°C de plus que la moyenne de 1991-2020 pour le même mois, et 0,32°C de plus par rapport à la même période en 2020.

Anomalies moyennes mondiales de la température de l’air en surface par rapport à la période 1991-2020 pour chaque mois de novembre de 1940 à 2023. Data : ERA5. (C3S/ECMWF)

"L'année 2023 a connu six mois de températures records, et deux records de saison", explique Samantha Burgess. Sur janvier-novembre 2023, il a fait en moyenne 1,46°C de plus qu'entre 1850 et 1900. Et cette période janvier-novembre 2023 a été plus chaude de 0,13°C que la même période en 2016, qui détenait jusque là le record de chaleur.

Anomalies quotidiennes moyennes mondiales de la température de l'air en surface (°C) par rapport aux valeurs estimées pour 1850-1900, tracées sous forme de série chronologique pour chaque année du 1er janvier 1940 au 2 décembre 2023. L'année 2023 est représentée par une ligne rouge épaisse. Les autres années sont représentées par des traits fins et ombragés selon la décennie, du bleu (années 1940) au rouge brique (années 2020). Les lignes horizontales pointillées mettent en évidence la référence 1850-1900 et 1,5°C et 2°C au-dessus de cette référence. Data : ERA5. (C3S/ECMWF)

L'automne boréal, de septembre à novembre, a également été le plus chaud jamais enregistré au niveau mondial, avec une température moyenne de 15,30°C, soit 0,88°C au-dessus de la moyenne, ont indiqué les scientifiques de l'UE.

Anomalies mensuelles de la température mondiale de l'air en surface (°C) par rapport à 1991-2020 de janvier 1940 à novembre 2023, tracées sous forme de série chronologique pour chaque année. Les années 2023 et 2016 sont représentées par des lignes épaisses respectivement ombrées de rouge vif et de rouge foncé. Les autres années sont représentées par des traits fins et ombragés selon la décennie, du bleu (années 1940) au rouge brique (années 2020). Data : ERA5. (C3S/ECMWF)

Carlo Buontempo, le directeur du C3S, n'est guère optimiste quant à l'évolution du réchauffement climatique : "Tant que les concentrations de gaz à effet de serre continueront d’augmenter, nous ne pouvons pas nous attendre à des résultats différents de ceux observés cette année, affirme-t-il. La température continuera d’augmenter, tout comme les conséquences des vagues de chaleur et de sécheresse." Pour lui, la solution est toute trouvée : "Atteindre la neutralité carbone le plus rapidement possible est un moyen efficace de gérer les risques climatiques".


Méthodologie de l'étude : Copernicus est une composante du programme spatial spécialisé dans l'observation de la Terre. Il recueille ses données par satellite et in situ, depuis des navires, des avions et des stations météorologiques situées un peu partout sur le globe.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.