Climat : des militants s'introduisent sur le tarmac du Bourget pour dénoncer "l'irresponsabilité des ultra-riches"

Un militant a été interpellé. Le groupe ADP, gestionnaire de l'aéroport d'affaires, a annoncé son intention de porter plainte.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'aéroport du Bourget (Seine-Saint-Denis), le 5 novembre 2021. (GARDEL BERTRAND / HEMIS.FR / AFP)

Ils ont découpé une partie du grillage à la scie circulaire. Des militants écologistes se sont brièvement introduits, vendredi 21 janvier, sur le tarmac de l'aéroport d'affaires du Bourget (Seine-Saint-Denis) pour dénoncer "l'irresponsabilité des ultra-riches" face à la crise climatique et l'"hypocrisie du gouvernement".

Ces quelques militants, revêtus de combinaisons blanches, sont très brièvement entrés sur le tarmac pour installer devant un jet privé de grandes effigies représentant le président Macron trinquant au champagne avec un personnage coiffé d'un haut-de-forme.

Le trafic aérien n'a pas été interrompu

"Les riches volent, notre avenir s'envole", pouvait-on lire sur les panneaux rapidement enlevés par le personnel du Bourget.

Le groupe ADP, gestionnaire du Bourget qui se revendique le premier aéroport d'affaires d'Europe, a précisé que le trafic aérien n'avait pas été interrompu, condamnant cette action qui "met en jeu la sécurité aéronautique ainsi que celle des manifestants eux-mêmes".

Le groupe, précisant qu'un militant avait été interpellé, a annoncé son intention de porter plainte. Au même moment à l'extérieur des grilles de l'aéroport, quelques dizaines d'autres militants d'Extinction Rebellion, Alternatiba Paris et Attac rampaient sur le sol, couverts d'une mélasse symbolisant le pétrole.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise climatique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.