Cet article date de plus d'un an.

COP26 : les déclarations attendues des chefs d'Etat et de gouvernement

Publié Mis à jour
COP26 : les déclarations attendues des chefs d'Etats et de gouvernements
Article rédigé par
J.B. Marteau - France 2
France Télévisions

Lundi 1er novembre, les dirigeants du monde entier vont prendre la parole à la COP26 de Glasgow, pour donner les orientations climatiques de leurs pays. Des discours très attendus, six ans après les accords de Paris.

Si tout le monde est d'accord pour limiter le réchauffement climatique, il faut maintenant des actes. Les choses sérieuses commencent lundi 1er novembre à la COP26, avec les déclarations des chefs d'Etat et de gouvernement, donnant leurs objectifs aux négociateurs. Ces déclarations donnent le ton et laissent la place à deux semaines de discussion entre négociateurs.

Pessimisme ambiant

Mais un vent de pessimisme souffle sur Glasgow (Ecosse) tant les engagements pris à Paris sont très loin d'être atteints. "Il faudrait aller beaucoup plus loin lors de cette COP26 pour maintenir le réchauffement climatique à 1,5°C", explique le journaliste Jean-Baptiste Marteau, en direct de Glasgow pour le journal de 13 Heures de France 2.

A contrario, la délégation française veut afficher son optimisme. Emmanuel Macron devrait rappeler à la tribune qu'avec beaucoup de volonté politique, les dirigeants peuvent agir. "De nombreux pays du Sud comptent d'ailleurs sur la France et le volontarisme politique pour forcer les pays du Nord à réduire leur empreinte carbone", pointe le journaliste de France 2. Toutefois, les ambitions françaises devraient se heurter à la dure réalité politique.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.