DIRECT. Convention citoyenne pour le climat : les citoyens ont adopté à 95% le rapport définitif

Ces mesures, dont certaines pourraient être soumises à référendum, visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% en France "dans un esprit de justice sociale". 

CESE / YOUTUBE
Ce qu'il faut savoir

Un week-end décisif pour la Convention citoyenne pour le climat. Les 150 citoyens tirés au sort pour participer à cette convention continuent de se réunir pour une septième session, samedi 20 juin, afin de voter les mesures de lutte contre le réchauffement climatique qu'ils souhaitent proposer au gouvernement. Celles-ci, dont certaines pourraient être soumises à référendum, visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% en France, "dans un esprit de justice sociale". Elles pourraient avoir également une traduction réglementaire ou législative. Samedi midi, la convention a rejeté à 65% une proposition de réduction du temps de travail à 28 heures. Il s'agit de la seule mesure rejetée par les 150 participants. 

De premiers objectifs adoptés. Les citoyens impliqués ont commencé à passer en revue quelque 150 propositions vendredi. Premier objectif voté à 96% : "développer d'autres modes de transport que la voiture individuelle", avec notamment une réforme de l'indemnité kilométrique dans l'impôt sur le revenu, ou une "amélioration du forfait mobilité durable". La réduction de la vitesse sur l'autoroute de 130 à 110 km/h, un point particulièrement clivant au sein de la Convention citoyenne pour le climat, a recueilli 60% de votes. Cette proposition a sans surprise déclenché l'ire des associations d'automobilistes, faisant écho à la grogne déjà déclenchée par les 80 km/h.

 Une "première réponse" d'Emmanuel Macron le 29 juin. Le chef de l'Etat recevra le 29 juin les 150 membres de la Convention citoyenne sur le climat, "afin d'apporter une première réponse à leurs propositions", a indiqué l'Elysée vendredi. La ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, recevra leurs propositions dimanche. 

 Des propositions très ambitieuses. Réduire le temps de travail, limiter drastiquement la vente de véhicules neufs, obliger les propriétaires à réaliser la rénovation énergétique de leur bien immobilier, contraindre les entreprises à reverser une partie de leurs dividendes pour la transition écologique, réguler la publicité… Les propositions soumises au vote font rarement dans la demi-mesure et dessinent une volonté de changer en profondeur notre société. Nous avons compilé les principales dans cet article.

Une inscription dans la Constitution ? Les membres de la Convention citoyenne pour le climat seront également appelés à se prononcer sur l'inscription de la lutte contre le réchauffement climatique dans la Constitution. Aucune nouvelle version de taxe carbone ne figure dans les mesures proposés par ces 150 citoyens. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CLIMAT

23h40 : Ce live fait une pause pour la nuit. En attendant, jetons un œil aux grands titres de l'actualité.

Au moins deux personnes ont été blessées dans une attaque à l'arme blanche dans un parc de Reading, une ville située à une cinquantaine de kilomètres de Londres. Selon les médias britanniques, le bilan pourrait s'alourdir, mais la police ne confirme aucun chiffre. Un homme a été arrêté et placé en garde à vue.

Quatre personnes de la communauté tchétchène ont été mises en examen après les violents incidents qui se sont déroulés à Dijon il y a quelques jours.

Un juge fédéral rejette la demande de la Maison Blanche de bloquer la sortie du livre de John Bolton, ancien conseiller à la sécurité de Donald Trump, où il décrit son ex-patron comme un "incompétent".

La Convention citoyenne pour le climat conclut ses travaux, et débat de l'opportunité de soumettre à référendum ses propositions. Ce dont ne fera pas partie la semaine de 28 heures, rejetée par une majorité des 150 membres.

Rendez-vous demain, neuf heures, pour la suite de ce live.

21h31 : Il me semble tout-à-fait sûr qu'un référendum desservirait la cause environnementale, les référendums en France desservant toujours la cause qu'ils sont censés servir. Mais Emmanuel Macron ne portera pas la responsabilité de cela, puisque c'est la convention citoyenne qui aura décidé de la tenue de ce référendum. Il aurait voulu plomber EELV en créant cette convention citoyenne qu'il n'aurait pas agi autrement.

21h30 : Si l'on veut faire plus de référendums, il faut sortir de cette notion pour ou contre le pouvoir en place. Cela doit devenir un vrais outils de démocratie et non pas l'arme atomique politique.

21h30 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à débattre sur l'opportunité d'organiser un référendum (ou pas) sur les propositions de la convention citoyenne pour le climat.

20h53 : Le référendum pour certaines mesures proposées par la convention citoyenne pour le climat est une bonne et une mauvaise idée. Bonne car on fait participer les citoyens (démocratie participative). Mauvaise car certains vont se faire influencer en fonction des personnalités qui soutiennent ou pas telle ou telle mesure, l'État est aussi là pour obliger... même si ces mesures (qui sont bonnes) ne suffiront pas à régler la crise climatique !

20h53 : Dans les commentaires, craint qu'un éventuel référendum sur le climat ne tourne au "pour ou contre Emmanuel Macron" et desserve ainsi la cause environnementale.

20h28 : La Convention citoyenne arrête ses débats ce soir, de guerre lasse, dans que les modalités d'un éventuel référendum ne soient détaillées.

20h01 : 20 heures, l'heure du dîner mais aussi du point sur l'actualité.

Quatre personnes de la communauté tchétchène ont été mises en examen après les violents incidents qui se sont déroulés à Dijon il y a quelques jours.

Un juge fédéral rejette la demande de la Maison Blanche de bloquer la sortie du livre de John Bolton, ancien conseiller à la sécurité de Donald Trump, où il décrit son ex-patron comme un "incompétent".

La Convention citoyenne pour le climat conclut ses travaux, et débat de l'opportunité de soumettre à référendum ses propositions. A suivre dans notre direct.


Sports collectifs ? Cinémas ? Stades ? Discothèques ? Matignon annonce une accélération du déconfinement pour l'été. Retrouvez ici le calendrier des prochaines étapes.


19h52 : Bonsoir Pierre. Savez-vous que des observateurs étrangers sont venus observer pour s'en inspirer ? Malgré les grincheux ;), c'est un beau moment de démocratie qui va peser lourd sur notre Président qui ne devra pas décevoir. Bonne soirée à vous.

19h52 : Une remarque d'@Elysée sur la convention citoyenne sur le climat, qui pourrait bien faire des émules.

19h12 : Les débats sont passionnés à la Convention citoyenne sur le climat au sujet du recours au référendum (et si oui pour quels sujets). Notre Thomas Baïetto national nous retranscrit les principaux échanges.

18h33 : Et pendant ce temps-là, à la Convention citoyenne sur le climat, on cause référendum, un sujet qui vous interpelle beaucoup dans les commentaires.

18h07 : 18 heures ! Faisons le point sur l'actualité de ce samedi soir.

Quatre personnes de la communauté tchétchène ont été mises en examen après les violents incidents qui se sont déroulés à Dijon il y a quelques jours.

Un juge fédéral rejette la demande de la Maison Blanche de bloquer la sortie du livre de John Bolton, ancien conseiller à la sécurité de Donald Trump, où il décrit son ex-patron comme un "incompétent".

La Convention citoyenne pour le climat conclut ses travaux, pour adopter ses propositions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre en respectant la justice sociale. Le groupe a rejeté la réduction du temps de travail à 28 heures, à 65%. La proposition ne figurera donc pas dans le rapport remis au gouvernement. Suivez notre direct.

Sports collectifs ? Cinémas ? Stades ? Discothèques ? Matignon a annoncé une accélération du déconfinement pour l'été, tout en appelant les Français à "continuer à faire preuve d'une attitude exemplaire pour combattre l'épidémie". Retrouvez ici le calendrier des prochaines étapes.

17h52 : Vous dites n'importe quoi. Il n'y avait aucune liste pré inscrite. Ils ont été tires au sort par téléphone, et en conservant la géographie des âges etc.... Macron n'a choisi personne là dedans. Toujours accuser sans rien savoir, c'est pénible.Cela dit, la ou je suis d'accord, c'est que le tirage au sort ne garantit en rien une représentativité. De plus une fois tires au sort, les personnes pouvaient accepter ou refuser. Il y a fort à parier que ceux qui ont accepté étaient déjà plus ou moins proches de sentiments écologiques. Tout cela sera corrigé pour les propositions qui seront soumises à référendum. Par contre pour le reste, ce sont les élus et Macron qui décideront. Alors je ne sais pas pourquoi vous râlez, sans doute le 110 km/h ? Espérons que ce sera soumis à référendum....

17h52 : @L'essentiel Détrompez-vous. L'institut Harris, qui a effectué la sélection, a collé aux données disponibles sur la population française de l'Insee. Dans l'article que j'ai déjà cité, un de ses responsables explique : "Les principaux critères de diversité de l'échantillon étaient les suivants : le sexe, l'âge, le niveau de diplôme, la catégorie socio-professionnelle selon l'Insee, le type d'aire urbaine et la région. Nous nous assurions également de la présence dans l'échantillon de personnes issues des quartiers prioritaires de la politique de la ville."

Dans les commentaires, @Nul précise ma réponse et y ajoute son point de vue. Il a raison de rappeler au final, c'est le président de la République qui fera son marché dans les propositions.

18h06 : Je réitère ma question : combien de chômeurs, de personnes à mi-temps, au smic, sont dans cette Convention ? Des efforts sans argent, c'est augmenter la précarité !!! On peut avoir des chiffres des participants par niveau de revenus ??

17h36 : S'interroger sur la légitimité de la convention citoyenne est une chose, @Le douanier, mais avec un minimum d'infos à la base c'est mieux. Les citoyens ont été tirés au sort, et ont été intensivement briefés par 140 experts, donc on peut considérer qu'ils ont plus d'aptitudes que vous ou moi à proposer des évolutions législatives sur le sujet. Notre journaliste Thomas Baïetto vous explique le processus de sélection dans cet article, et rappelle que ce mode d'action a été utilisé dans plusieurs pays, plutôt avec succès.

17h34 : Cette mascarade me gonfle sévère ! "ignoréeS". Ces 150 clowns ne représentent, compte tenu du tirage au sort sur une liste de pré inscrits sur un site internet, qu'eux même. Tout n'est que provocation et les "écolos de Macron" ne font qu'approuver des textes pré écrits. LAMENTABLE

17h19 : Des nouvelles de la Convention citoyenne pour le climat, où l'on discute notamment de l'introduction du crime d'écocide dans la loi.

16h40 : Et pendant ce temps, notre journaliste Thomas Baïetto ne manque pas une miette les débats conclusifs de la Convention citoyenne pour le climat. Ça tombe bien, il est question de boustifaille.

16h09 : Voici un nouveau point sur l'actualité de cette journée :


  • Sports collectifs ? Cinémas ? Stades ? Discothèques ? Matignon a annoncé une accélération du déconfinement pour l'été, tout en appelant les Français à "continuer à faire preuve d'une attitude exemplaire pour combattre l'épidémie". Retrouvez ici le calendrier des prochaines étapes !
  • Quelques milliers de personnes manifestent en ce moment dans les rues de Paris, dans le cadre d'une "marche des solidarités". Elles appellent notamment à la régularisation des sans-papiers. Des rassemblements se tiennent également dans plusieurs villes (Marseille, Lyon, Rennes, Lille, Toulouse, Grenoble, Strasbourg, Nantes...).

15h13 : C'est reparti à la Convention citoyenne pour le climat. Et puisque les 150 participants sont rentrés de la pause déjeuner, ils votent désormais les mesures préparées par le groupe "Se nourrir". Notre journaliste sur place, Thomas Baïetto, n'en rate pas une miette.

14h47 : Depuis quelques jours, l'Arctique connait une très inquiétante vague de chaleur. Dans la ville de Verkhoyansk, en Sibérie orientale, le thermomètre affiche aujourd'hui 38 °C. Un record dans cette partie du monde habituée à connaître des températures bien plus froides, relève sur Twitter un prévisionniste de Météo France, qui reste toutefois prudent, n'écartant pas un possible problème technique.


14h30 : L'objectif sur la production d'énergie a également été adopté à 96% par les membres de la Convention citoyenne. Dans ces mesures, on retrouve notamment la systématisation des écolabels sur les produits électroniques, l'obligation de la récupération de chaleur sur les data centers ou encore l'écoconception des sites web.