Convention citoyenne pour le climat : "Le but, c'est de mettre une pression maximum" pour "qu'Emmanuel Macron tienne sa parole", explique Cyril Dion

La pétition, lancée par le réalisateur le 15 novembre sur Avaaz, comptait plus de 300 000 signatures mardi matin.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le réalisateur Cyril Dion, au festival de Cannes, le 16 mai 2019. (LOIC VENANCE / AFP)

"Le but aujourd'hui, avec cette pétition, c'est de mettre une pression maximum", a expliqué Cyril Dion, réalisateur et garant de la Convention citoyenne pour le climat, invité de France Inter mardi 1er décembre. Le réalisateur a lancé une pétition, le 15 novembre sur Avaaz, où il "demande qu'Emmanuel Macron tienne sa parole". "La parole donnée par Emmanuel Macron, qui était de reprendre les propositions 'sans filtre', c'est-à-dire sans les modifier, n'est pas respecté sur un tas de propositions", a-t-il estimé. La pétition comptait plus de 300 000 signatures mardi matin.

"Je suis l’un des trois garants, a expliqué Cyril Dion. Cela consistait à faire en sorte que les débats entre citoyens se fassent dans la plus grande neutralité possible, que ce qui allait sortir des conversations ne soit pas influencé par des partis ou autres, mais aussi à garantir que l’exécutif allait respecter sa parole." "On est dans un moment où on est en train de créer énormément de liquidités", a développé Cyril Dion en références aux aides au secteur aérien et automobile pendant la crise sanitaire.

Est-ce que ces liquidités vont simplement servir à sauver les secteurs sans rien changer ? C'est pour ça que l'on met un petit coup de pression et qu'on a proposé cette pétition.

Cyril Dion

à franceinfo

"Emmanuel Macron a vu une opportunité de parler à un électorat écolo" en lançant la Convention citoyenne, a estimé Cyril Dion. Nous, on y a vu une opportunité de faire une expérience démocratique inédite, qui va peut déboucher sur la loi la plus ambitieuse sur le climat de la VeRépublique. Même si elle est en dessous de l'ambition des citoyens, ce sera toujours une avancée." "Le but aujourd'hui, avec cette pétition, conclut le réalisateur, c'est de mettre une pression maximum et là, j'en appelle à la responsabilité de tout le monde pour que cette loi soit la plus ambitieuse possible et qu'on se donne enfin les moyens d'agir face au changement climatique."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.