Convention citoyenne pour le climat : des promesses revues à la baisse ?

Les ultimes réunions pour préparer la loi sur le climat se déroulent à partir de lundi 7 décembre sur fond de refroidissement des relations entre les membres de la Convention citoyenne pour le climat et le gouvernement français.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Que va retenir le gouvernement des propositions de la Convention citoyenne pour le climat ? Les dernières réunions en vue de préparer la loi sur le climat se tiennent à partir de lundi 7 décembre entre le gouvernement et les membres de la Convention. Pour rassurer quant aux ambitions de l'exécutif, la ministre de l'Écologie, Barbara Pompili, a signalé que la loi sur le climat ne serait pas "juste une loi d'incantation". 

40 % des propositions retenues dans le projet de loi

Pourtant, a priori, seuls 40 % des 149 propositions élaborées par la Convention climat vont être retenues dans le projet de loi. D'autres propositions seront intégrées dans le budget ou le plan de relance. Certains membres de la Convention estiment que le président de la République, Emmanuel Macron, a fait trop de promesses. Notamment à propos de la taxe sur les véhicules lourds, qui ne concernera que 1,7 % du parc automobile au lieu de 26 %, a précisé Cyril Dion, membre de la Convention climat, dans le JT de 13 Heures de France 2. Des arbitrages seront effectués lundi 7 décembre sur les logements et les transports, et sur la consommation mardi 8 décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 29 juin 2020 à l\'Elysée, devant les citoyens de la Convention citoyenne pour le climat.
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 29 juin 2020 à l'Elysée, devant les citoyens de la Convention citoyenne pour le climat. (CHRISTIAN HARTMANN / AFP)