Climat : l'État tiendra-t-il ses engagements ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Climat : l'État tiendra-t-il ses engagements ?
France 3
Article rédigé par
A.Peyrout, H.Capelli, H.Collet, L.Dulois - France 3
France Télévisions

C'est l'heure des premiers arbitrages pour la Convention citoyenne sur le climat, vendredi 11 décembre. Au total, 146 propositions ont été retenues. Comment seront-elles appliquées ? Certains redoutent que le gouvernement revoie ses ambitions à la baisse. 

Le chef de d'État avait promis de reprendre les propositions de la Convention citoyenne sur le climat. Après les premiers arbitrages, pour de nombreux membres de la Convention, le compte n'y est pas. "On retrouve les bases de nos mesures, mais les ambitions sont rabotées, les dates rallongées, les pourcentages diminués. Même si on est satisfait de voir que notre travail n'a pas servi à rien et qu'on a enclenché un mouvement, on aimerait que ce mouvement aille plus loin, soit plus fort", explique Grégoire Fraty, membre de la Convention citoyenne pour le climat.

Des mesures édulcorées

Certaines mesures reprennent celles de la Convention, comme l'interdiction de louer des passoires thermiques. D'autres ont été édulcorées, comme la rénovation énergétique des logements concernés. La Convention proposait le gel de nouvelles constructions de centres commerciaux, mais une dérogation pour ceux de moins de 10 000 m2 devrait finalement être introduite par l'exécutif. Autre mesure symbolique : plus de vol intérieur s'il existe une alternative en train de moins de 4 heures. Le gouvernement a abaissé cette condition à 2h30, ce qui veut dire moins de vols interdits.   

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Convention citoyenne sur le climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.