Cet article date de plus de neuf ans.

Climat : Jean Jouzel s'interroge sur la présence de François Hollande au Canada

Les scientifiques du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) confirment la gravité de la situation et insistent sur la nécessité d’une baisse des émissions de gaz à effet de serre. Dans le même temps, François Hollande est en visite au Canada, qui n’est pas forcément sensible à la question du réchauffement climatique. Arrivera-t-il à convaincre sur ce sujet ?
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

Les experts sur le climat ont publié ce dimanche à Copenhague une évaluation mondiale dont le message est clair : face à l'ampleur du réchauffement, il faut agir vite pour réduire les émissions de CO2, ce qui est possible sans compromettre la croissance.

 

"Nous avons peu de temps avant que la possibilité de rester sous les 2°C ne disparaisse ", a déclaré Rajendra Kumar Pachauri, le président du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat).

François Hollande au Canada

De son côté François Hollande est en visite au Canada, qui n’est pas forcément sensible à la question du réchauffement climatique. Le dernier état des lieux dresse un bilan sombre de sa politique environnementale : il est déjà acquis que le Canada ne tiendra pas ses engagements de réduction 17% des gaz à effet de serre d'ici à 2020 comme il s'y était engagé.

 

Une visite que ne cautionne pas vraiment Jean Jouzel, climatologue et vice-président du groupe scientifique du Giec : "C’est le choix de François Hollande, mais ce n’est pas forcément un très bon signal par rapport à la conférence de Paris a cette nécessité d’entraîner tous les pays vers une lutte contre le réchauffement climatique. "

 

"Il y a des messages à faire passer et on peut espérer que Stephen Harper sera sensible au message de François Hollande "

 

Stephen Harper a reconnu que la France et le Canada n’avaient pas forcément les mêmes intérêts, mais qu’ils partageraient les mêmes préoccupations et qu’ils agiraient ensemble pour la conférence sur le climat qui aura lieu à Paris à la fin de l'année 2015. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.