Pierre et Vacances : la colère des copropriétaires

Publié
Le géant français du tourisme Pierre et Vacances croule sous une dette de près d'un milliard d'euros. L'entreprise doit également régler un litige avec les copropriétaires des appartements.
France 3
Article rédigé par
V.Frédéric, F.Vallet, T. de Tricarnot, S.Agrabi, L.Le Moigne, P.Brame - France 3
France Télévisions

Le géant français du tourisme Pierre et Vacances croule sous une dette de près d'un milliard d'euros. L'entreprise doit également régler un litige avec les copropriétaires des appartements.

Christophe Lecerf pensait avoir fait l'investissement d'une vie. 300 000 euros pour s'offrir un cottage Center Parcs, avec la promesse de toucher 1 200 par mois. Les versements ont été stoppés net avec le premier confinement. Après des mois de négociations, le groupe propose au propriétaire de lui verser seulement 11 des 16 loyers manquants, inacceptable selon lui. "Ce sont des négociations de marchands de tapis. Les loyers sont dus et doivent être payés" , estime Christophe Lecerf.

800 millions euros de perte

En bord de mer, au pied des pistes ou en pleine nature, comme lui des propriétaires des logements de Pierre et Vacances ont reçu la même proposition. Nombreux sont ceux qui l'accepteraient pour limiter la casse. Mais pour l'avocat de 400 propriétaires plaignants, l'inquiétude va au-delà des loyers impayés. "Comment sera-t-on traité dans quelques semaines si on accepte maintenant ?", s'interroge Me Benjamin Cabagno. Avec la crise sanitaire, le groupe Pierre et Vacances aurait perdu près de 800 millions d'euros. Un péril financier évitable selon la direction, à condition qu'au moins 85% des propriétaires acceptent de renoncer à cinq loyers. Les propriétaires concernés ont jusqu'au 2 décembre pour donner leur réponse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.