Var : une immense décharge illégale de déchets du BTP sous scellé, quatre personnes placées en garde à vue

Un million de tonnes de déchets sont stockées depuis une trentaine d’années sur ce terrain au milieu des vignes de l’appellation AOC Bandol, selon les associations de défense de l'environnement.

Le Castellet (Var)
Le Castellet (Var) (GOOGLE MAPS)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Une immense décharge illégale de déchets du BTP, située sur la commune du Castellet (Var), a été placée sous scellé mercredi 20 novembre, révèle France Bleu Provence jeudi. Quatre personnes, le propriétaire du terrain agricole et les dirigeants des deux entreprises qui exploitaient ces parcelles pour y stocker illégalement des milliers de tonnes de déchets, ont été interpellées et placées en garde à vue.

Un million de tonnes de déchets sont stockées depuis une trentaine d’années sur ce terrain au beau milieu des vignes de l’appellation AOC Bandol, selon les associations de défense de l’environnement. Une centaine de camions par jour circulent sur la départementale 87, qui mène à cette décharge illégale, selon les riverains interrogés par France Bleu Provence. Un panneau indique d’ailleurs l’existence de cette décharge pourtant illégale.

Un camion et un autre véhicule saisis

Une information judiciaire avait été ouverte en octobre 2017, notamment pour "infractions aux codes de l’urbanisme et de l’environnement, exhaussement de col, exploitation d’une installation classée sans autorisation et gestion irrégulière des déchets". Les gendarmes de la Section de recherches de Marseille, de la compagnie de La Valette, les enquêteurs du groupe d’intervention régional accompagnés de la juge d’instruction chargée du dossier sont intervenus sur le site mercredi 20 novembre. En plus des quatre gardes à vue, un camion et un véhicule de l'une des personnes interpellées ont été saisis.

La municipalité et les viticulteurs dénonçaient depuis de nombreuses années ces tonnes de déchets acheminées par camion. Le Castellet est un village varois voisin d’une quinzaine de kilomètres de Signes, cette commune où le maire est mort le 5 août 2019, renversé par une camionnette alors qu’il s’opposait à un dépôt sauvage de gravats. Au niveau national, plus de 21 kilos de déchets par habitant sont abandonnés illégalement dans la nature chaque année, selon une étude menée auprès des 36 000 communes françaises par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.