Vidéo "Ne les écrasez pas" : 7 questions très simples sur les moustiques

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Pourquoi ils nous rendent fous la nuit, comment faire pour ne pas se faire piquer, est-ce que les "peaux à moustiques" existent vraiment...
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Pourquoi ils nous rendent fous la nuit, comment faire pour ne pas se faire piquer, est-ce que les "peaux à moustiques" existent vraiment...

Pourquoi les moustiques nous rendent fous en pleine nuit ?

Les moustiques ont l'habitude d'être en activité aux alentours de 3 heures du matin. "Donc, c'est un moustique qui vous pique à 3 heures du matin donc il est en activité, il mange", explique Anna Bella Failloux, entomologiste à l'Institut Pasteur. Ce moustique qui adore tourner autour de notre tête et nous empêche de dormir la nuit s'appelle "culex". Et la raison pour laquelle il aime tourner autour de nous, c'est que c'est un moustique mâle. "Donc il est là, il tourne autour de votre oreille, il attend en fait la femelle qui va venir. Donc quand elle arrive à côté, le mâle l'accroche et en fait l'insémination se déroule à ce moment-là. Donc la femelle elle pique, elle prélève du sang nécessaire à la fabrication de ses œufs", explique Anna Bella Failloux. 

Comment les moustiques se reproduisent ? 

Anna Bella Failloux explique donc que le mâle qui tourne autour de notre oreille à 3 heures du matin, "c'est un mâle qui drague". "Il faut que la reproduction soit réalisée à ce moment-là. Donc la femelle, elle va être inséminée par ce mâle et ce mâle en fait va l'inséminer une seule fois. Parce que la femelle elle a ce qu'on appelle des bourses à l'intérieur de son corps qui va stocker les spermatozoïdes d'un seul mâle. Et de cette façon-là, cette femelle, elle va avoir qu'un seul mâle dans sa vie", développe l'entomologiste.

Comment ça se passe quand ils nous piquent ? 

"La femelle de moustique, elle va utiliser ce qu'on appelle ici un proboscis, c'est une trompe, qui va percer en fait la peau et va se retrouver dans un capillaire. Elle va absorber tout le sang qu'elle va trouver dans ce capillaire pour remplir en fait ici son abdomen et son abdomen qui va se gonfler, se gonfler de sang et ce sang va être digéré pendant quelques jours et va servir en fait à développer les œufs du moustique", résume Anna Bella Failloux. Souvent, les œufs sont pondus sur l'eau. "Les œufs vont éclore et vont donner des petites larves de moustiques et des adultes", ajoute-t-elle.

Pourquoi les moustiques nous piquent plusieurs fois ?

Lorsque la femelle pique, elle prend "un repas de sang" mais si on la perturbe dans son repas, elle va donc revenir pour compléter son repas. "Une fois que son estomac est bien plein, à partir de là, elle ne pique plus. Elle va digérer, elle va utiliser tout ce sang qui a été absorbé pour pouvoir le travailler et en faire en fait des substances, des éléments nécessaires au développement et à la fabrication des œufs", explique Anna Bella Failloux.

Pourquoi ça gratte autant les boutons de moustique ?

Lorsque la femelle pique, elle injecte de la salive, ce à quoi notre système immunitaire va réagir vis-à-vis de ces molécules qui sont étrangères.

Est-ce que les "peaux à moustiques" ça existe vraiment ?

En effet, certaines personnes vont émaner des molécules qui vont attirer les moustiques. "Et en fonction des individus, en fonction de ce que vous avez mangé, en fonction de votre état, ces molécules plus ou moins peuvent varier", explique Anna Bella Failloux.

Mais alors comment faire pour ne pas se faire piquer ?

Selon Anna Bella Failloux, il n'y a pas vraiment de solution miracle. Mais dans un premier temps, elle invite à ne pas s'asperger de répulsif. Elle conseille également d'évaluer à quel moment les moustiques viennent piquer.

Est-ce qu'il y a un moyen de se débarrasser des moustiques ?

Pour l'entomologiste, la réponse est non, surtout pendant la période estivale. "Vous allez avoir des moustiques pendant au moins cette période estivale qui va d'avril jusqu'en novembre. Et encore on a beaucoup de chance par rapport aux régions tropicales où ils ont des moustiques toute l'année", estime-t-elle. Elle conclut : "Donc forcément, évitons de les asperger d'insecticide, évitons de générer des monstres qui vont être résistants aux insecticides."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Biodiversité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.