VIDEO. Les animaux sont-ils doués d'empathie ?

Considérée comme un sentiment spécifiquement "humain", l'empathie a pourtant a été relevée dans de nombreux comportements propres aux animaux.

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Lorsqu'un membre de sa famille est angoissé, le campagnol des prairies le lèche pour le réconforter. C'est un des nombreux exemples qui prouvent que l'empathie existe aussi dans le monde animal et que la compétition seule ne régule pas les liens entre les êtres vivants. "Visiblement, elle contribue à la consolidation et au maintien des relations entre les espèces sociales", explique le biologiste Roland Maurer. Pourtant, les chercheurs ont longtemps affirmé que les animaux étaient essentiellement animés par "des motivations purement égoïstes." Les dernières découvertes leur ont prouvé le contraire : ces émotions ne constituent pas un privilège exclusif de l'homme. 

Un comportement génétique 

Ces comportements empathiques sont en partie liés à un petit neurotransmetteur appelé "l'ocytocine". Produit naturellement dans le cerveau des mammifères, il permet de créer du lien social entre deux individus. Cette molécule est également liée à l'instinct maternel qui est observé chez certains mammifères mais aussi chez les oiseaux. En effet, lorsque son poussin est en détresse, la poule accentue ses vocalises et sa vigilance."On sait maintenant que des hormones très similaires colorent le comportement de tous les vertébrés", souligne Roland Maurer. Pour certains scientifiques, l'empathie relèverait de l'intelligence animale.

Considérée comme un sentiment spécifiquement \"humain\", l\'empathie a pourtant a été relevée dans de nombreux comportements propres aux animaux.
Considérée comme un sentiment spécifiquement "humain", l'empathie a pourtant a été relevée dans de nombreux comportements propres aux animaux. (BRUT)