Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo La chouette, un prédateur nocturne aux particularités redoutables

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Elle se distingue des autres rapaces par son élégance et sa discrétion.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Elle se distingue des autres rapaces par son élégance et sa discrétion.

Symbole de sagesse depuis l’Antiquité, la chouette fascine, tant par son élégance que par sa grande efficacité pour chasser. Deux éléments qui sont justement étroitement liés. Toute l’anatomie d’une chouette fait d’elle une prédatrice redoutable pour ses proies. Elle possède notamment d’immenses yeux qui peuvent peser jusqu’à 3 % de son poids total.

À l’inverse de nombreux oiseaux, ils ne sont pas situés de part et d’autre de sa tête. La chouette possède donc une vision binoculaire. Comme un humain, elle voit les objets des deux yeux en même temps, ce qui lui permet d’évaluer plus facilement les distances et les proportions. Ses yeux sont composés de près d’un million de bâtonnets - contre 200 000 pour les humains - qui lui confèrent une excellente vision nocturne. Des yeux si complexes qu’ils forment un tube et non un globe. Cette caractéristique particulière l’empêche donc de les faire pivoter, ce qu’elle compense par sa capacité à tourner sa tête à 270 degrés des deux côtés.

Un prédateur furtif

Au-delà de sa vision d’exception, la chouette est dotée de plumes qui lui permettent d’être extrêmement furtive. Les petits poils qu’elle possède par dessus amortissent leurs frottements lors de ses déplacements. La structure en forme de "peigne" de ses ailes casse le vent et limite également le bruit. La grande taille de ces dernières contraint la chouette à voler plus lentement que les autres rapaces mais lui permet de planer plus longtemps, ajoutant à sa discrétion.
Le régime alimentaire de la chouette est vaste. Selon les espèces, il comprend des poissons, des invertébrés, des amphibiens, des reptiles et des petits mammifères. Il existe des dizaines d’espèces de chouettes répandues dans les forêts, les plaines ou les déserts. La "chouette effraie" est même l’un des oiseaux les plus répandus dans le monde. On la retrouve sur tous les continents à l’exception de l’Antarctique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Biodiversité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.