VIDEO. Extinction Rebellion : "On ne peut pas s'en tenir à des promesses vides de sens"

Ils sont jeunes, ils viennent du monde entier, ils sont membres d'Extinction Rebellion et ils descendent dans la rue pour dénoncer l'inaction des gouvernements face à l'urgence climatique. Brut les a rencontrés. Voici leur message.

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Si tu es plus jeune ou si tu as mon âge, tu vas être touché à un moment de ta vie, que tu le veuilles ou non." En Espagne, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France... Partout dans le monde, des jeunes militants écologistes ont entamé une "rébellion internationale", avec des actions coup de poing inspirées de la désobéissance civile non violente, comme à Paris avec le blocage sur la place du Châtelet et un pont de la Seine. L'objectif : réclamer des mesures d'urgence contre la crise climatique.

Plus précisément, les membres d'Extinction Rebellion demandent trois choses aux gouvernements :  déclarer un état d'urgence climatique, réduire sur-le-champ les émissions de gaz à effet de serre et créer des assemblées de citoyens pour surveiller cette transition. "Nous vous observons et nous le ferons attentivement", a déclaré un jeune militant espagnol.

Agir et tout de suite

"Depuis que je suis né, on m'a appris à croire que les gens sont bons et que mes parents et mon gouvernement sont là pour me protéger", lance un jeune militant américain. Mais, selon lui, c'est tout le contraire qui est en train de se produire. "Vous êtes en train d'échouer", a-t-il fustigé. De l'autre côté de l'Atlantique, au Royaume-Uni, un autre membre d'Extinction Rebellion rappelle avec ferveur que "tout le monde est impliqué là-dedans." "Toutes nos luttes dépendent de l'action de tous", explique-t-il.

D'un pays à l'autre, l'objectif est le même : obtenir la vérité et de la transparence de la part des gouvernements. Et pour les membre du mouvement social écologiste, les discussions avec des députés ou les pétitions ne suffisent plus. Une Anglaise accuse notamment son gouvernement, au courant de l'ampleur de la crise climatique depuis trente ans, de ne rien faire. "Il y a des espèces qu'on ne verra plus jamais."

VIDEO. Extinction Rebellion : \"On ne peut pas s\'en tenir à des promesses vides de sens\"
VIDEO. Extinction Rebellion : "On ne peut pas s'en tenir à des promesses vides de sens" (BRUT)