VIDEO. Dans le golfe du Mexique, une immense "zone morte" asphyxie la vie sous-marine

Cet été, la "zone morte" du golfe du Mexique pourrait atteindre 22 000 kilomètres carrés. Cette surface "sans vie" met en péril la biodiversité environnante.

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La "zone morte" du golfe du Mexique pourrait atteindre la taille de l'État du New Jersey cette année. Dans cette zone, la teneur en oxygène est si pauvre que les êtres vivants qui y vivent prennent la fuite ou finissent asphyxiés. Chaque été, elle est observée au large du Texas et de la Louisiane et peut s'étendre sur une surface gigantesque comme en 2017. Cette année-là, un record de 22 700 kilomètres carrés avait été enregistré. Le phénomène, appelé hypoxie, aurait débuté dans les années 1970 avec l'intensification des pratiques agricoles. 

Une cause humaine 

L'hypoxie est destructrice pour les écosystèmes et met à mal la pêche locale. En cause : des quantités inhabituelles d'engrais et d'eaux usées drainées par le Mississippi. Les portions du fleuve chargées en azote et en phosphore provoquent une prolifération d'algues dans le golfe du Mexique. En se décomposant, celles-ci génèrent un important déficit d'oxygène dans les profondeurs qui réduit à néant la vie sous-marine présente. 

À travers le monde, les rejets d'engrais dans l'océan seraient à l'origine de plus de 400 "zones mortes".

Cet été, la \"zone morte\" du golfe du Mexique pourrait atteindre 22 000 kilomètres carrés. Cette surface \"sans vie\" met en péril la biodiversité environnante.
Cet été, la "zone morte" du golfe du Mexique pourrait atteindre 22 000 kilomètres carrés. Cette surface "sans vie" met en péril la biodiversité environnante. (BRUT)