VIDEO. À Bordeaux, Marine se mobilise pour limiter la propagation des chats errants

Un couple de chats peut engendrer jusqu'à 20 000 descendants en seulement 4 ans. Pour limiter leur prolifération, les maladies et les nuisances sonores, Marine mène des opérations de capture de chats errants avec la SPA afin de les stériliser avant de les relâcher. Brut l'a suivie.

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Marine est responsable de la Maison SPA de Bordeaux. Elle mène une opération de capture de chats errants afin de limiter les problèmes que leur multiplication pose aux hommes comme aux chats. "Quand le nombre de félins est trop important dans une colonie, il y a un gros risque de bagarres en période de reproduction", explique Marine. La prolifération des chats errants soulève un autre problème : leur impact sur les animaux sauvages, notamment les populations d'oiseaux. 

Les femelles, principales cibles de la SPA

Marine vise particulièrement les femelles. "Une femelle peut avoir deux portées par an, ce qui engendre une petite douzaine d'animaux, de chatons par année. Si elle se trouve un mari sur quatre années, ils peuvent engendrer à tous les deux 20 000 chatons", développe-t-elle. Une fois capturés, les chats sont pris en charge par un vétérinaire afin qu'ils soient identifiés, stérilisés et tatoués avant d'être relachés dans la nature. "Aujourd'hui on le sait, la stérilisation n'a que des bénéfices. Ça va réduire le risque de bagarres, le risque de morsures, de contaminations et d'infections de maladies gravissimes", estime Marine.

La France compterait 11 millions de chats errants. Chaque année, la SPA stérilise en moyenne 3000 chats, avec l'accord des mairies concernées.

VIDEO. À Bordeaux, Marine se mobilise pour limiter la propagation des chats errants
VIDEO. À Bordeaux, Marine se mobilise pour limiter la propagation des chats errants (BRUT)